Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Les valeurs de la République

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La construction des valeurs républicaines

  • La République française est indissociable de la Révolution de 1789. Les idéaux de 1789 se sont incarnés dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et dans les valeurs républicaines (suffrage universel, État de droit, intérêt général, souveraineté nationale, éducation).
  • Sur le plan politique, la République implique la séparation des pouvoirs (Parlement, gouvernement et justice indépendante).
  • La République a également ses symboles (drapeau, hymne national et devise républicaine).
  • Les Première et Deuxième Républiques n’ont pas duré assez longtemps pour imprégner en profondeur la société française.
  • Il a fallu presque un siècle après la Révolution française pour que le système républicain s’installe définitivement en France. En 1875, les législateurs adoptent trois lois constitutionnelles qui fondent véritablement la IIIe République.
  • La culture républicaine s’établit en France, à travers des lois fortement symboliques (liberté de la presse, liberté de réunion, école gratuite, obligatoire et laïque).
  • L’école est importante car c’est le lieu où s’acquiert la culture républicaine. L’école laïque s’oppose à l’école privée catholique.

L’affaire Dreyfus

  • En 1894, le capitaine Dreyfus, de confession juive, est accusé d’être un espion au service de l’Allemagne. Il est condamné sur la base de preuves secrètes.
  • En 1898, après quatre années d’enquête minutieuse, des intellectuels et politiques prennent position.
  • Georges Clemenceau, Émile Zola et Jean Jaurès défendent Dreyfus, estimant que s’il a été condamné, c’est uniquement par antisémitisme. Dans les antidreyfusards, on retrouve de manière générale l’extrême droite.
  • La France est coupée en deux.
  • Après deux procès, Dreyfus est finalement innocenté. De cette affaire est née la Ligue des droits de l’homme.
  • Après cette affaire, ce sont les problèmes sociaux qui mettent à mal les valeurs républicaines. Pour les socialistes, le suffrage universel ne saurait suffire sans une justice sociale, sans une meilleure répartition des richesses.
  • C’est finalement l’entrée en guerre de 1914 qui va souder une partie des français autour des valeurs républicaines et surtout nationales.