Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La phrase subordonnée
Leçon

Pré-requis :

  • la syntaxe de la phrase déclarative ;
  • la ponctuation ;
  • les verbes à préverbe séparable.

Les particularités de la subordonnée

Une phrase subordonnée est toujours séparée de la principale par une virgule. Elle est généralement introduite par une conjonction de subordination et présente certaines particularités.

  • Le verbe conjugué occupe toujours la dernière place.

Ich esse keinen Fisch, weil ich Vegetarier bin.
→ Je ne mange pas de poisson parce que je suis végétarien.

  • La particule séparable du verbe se colle au début du verbe conjugué.

Ich wußte nicht, dass du mitkommst. → Je ne savais pas que tu venais.

  • Il est sous-entendu ici « que tu venais avec nous ».
  • Lorsqu’il y a deux verbes dans la phrase subordonnée, le verbe non conjugué (double infinitif ou participe passé) se place avant le verbe conjugué, soit en avant-dernière position.

Ich bin dynamisch, weil ich Orangensaft getrunken habe.
→ Je suis dynamique parce que j’ai bu du jus d’orange.

  • Si la subordonnée est en début de phrase, le verbe de la phrase principale prend la première place.

Wenn du müde bist, sollst du nicht mit dem Auto fahren.
Quand tu es fatigué, tu ne devrais pas conduire.

Les conjonctions de subordination

Les conjonctions de subordination peuvent…

  • exprimer la causalité : weil (« car », « parce que ») - da (« comme », « puisque ») ;

Ich esse keinen Fisch, weil ich Vegetarier bin.
→ Je ne mange pas de poisson parce que je suis végétarien.

Ich will nicht schlafen, da ich im Dunkeln Angst habe.
→ Je ne veux pas dormir puisque j’ai peur du noir.

  • exprimer le but : damit (« afin que », on l’utilise lorsque le sujet de la subordonnée est différent de celui de la principale) - umzu (« pour que », on l’utilise lorsque le sujet de la subordonnée est identique à celui de la principale, le sujet n’est donc pas répété et le verbe de la subordonnée est à l’infinitif) ;

Die Schüler nehmen eine Brotdose mit, damit es weniger Müll gibt.
→ Les élèves amènent une boîte pour le goûter pour qu’il y ait moins de déchets.

Wir kompostieren unsere Abfälle, um die Umwelt zu schützen.
→ Nous compostons nos déchets pour protéger l’environnement.

  • introduire un complément : dass (« que ») - ob (« si », on l’utilise dans les phrases interrogatives indirectes) ;

Ich wußte nicht, dass du 16 bist. → Je ne savais pas que tu avais 16 ans.
Ich weiß nicht, ob es morgen regnet wird. → Je ne sais pas s’il pleuvra demain.

  • exprimer la concession : obwohl (« bien que ») - auch wenn (« même si ») ;

Du hast dich nicht entschuldigt, obwohl du zu spät gekommen bist.
→ Tu ne t’es pas excusé(e), bien que tu sois arrivé(e) en retard.

Du gehst in die Schule, auch wenn du krank bist.
→ Tu vas à l’école même si tu es malade.

  • exprimer la manière : anstattzu (« au lieu de », suivi d’un verbe à l’infinitif) - als ob (« comme si », il est suivi du subjonctif II) ;

Er fährt in die Stadt, anstatt zu Hause zu bleiben. → Il va en ville au lieu de rester à la maison.
Er tut, als ob er nicht zu Hause gewesen wäre. → Il a fait comme s’il n’avait pas été à la maison.

  • exprimer la simultanéité : während (« pendant que », « tandis que », il est suivi du génitif) - solange (« tant que ») - sooft (« aussi souvent que ») ;

Während des Kriegs, gab es viele Opfer.
Pendant la guerre, il y a eu beaucoup de victimes.

Wir machen keinen Ausflug, solange du nicht fleißig in der Schule arbeitest.
→ Nous ne ferons pas d’excursions tant que tu ne travailleras pas de manière studieuse à l’école.

Du darfst ein Eis essen, sooft du möchtest.
→ Tu peux manger une glace aussi souvent que tu le souhaites.

  • exprimer l’antériorité : als (« quand », « lorsque », on l’utilise pour parler d'un événement unique ou d’une vérité sur la durée) - wenn (« quand », « lorsque », on l’utilise lorsque l’événement a eu lieu de manière répétitive dans le passé) - bevor (« avant que », « avant de ») - seitdem (« depuis que ») ;

Als ich jung war, war Berlin noch geteilt.
Quand j’étais jeune, Berlin était encore divisé.

Wenn er froh war, hat er immer gesungen.
Quand il était content, il chantait toujours.

Du musst deine Sachen packen, bevor du in Urlaub fährst.
→ Tu dois préparer tes affaires avant de partir en vacances.

Wir haben sie nicht besucht, seitdem sie in Köln wohnt.
→ Nous ne lui avons pas rendu visite depuis qu’elle habite à Cologne.

  • exprimer la postériorité : nachdem (« après que ») - sobald (« dès que ») - bis (« jusqu’à ») ;

Er unterzeichnet den Brief, nachdem er ihn geschrieben hat.
→ Il signe la lettre après l’avoir écrite.

Ihr kommt, sobald ihr fertig seid.
→ Vous venez dès que vous êtes prêts.

Bis wir Feierabend haben, müssen wir arbeiten.
→ Nous devons travailler jusqu’à la fin de la journée.

  • exprimer la condition : wenn (« si ») - falls (« au cas où ») ;

Du darfst Videospiele spielen, wenn du deine Hausaufgaben gemacht hast.
→ Tu peux jouer aux jeux vidéo si tu as fait tes devoirs.

Ich nehmen meinen Regenschirm mit, falls es regnet.
→ J’emporte mon parapluie au cas où il pleuve.

  • exprimer l’opposition : während (« alors que ») ;

Während du nach Deutschland fährst, muss ich zu Hause bleiben.
Alors que tu vas en Allemagne, moi je dois rester à la maison.

  • exprimer la conséquence : so dass (« si bien que ») ;

Er schreit sehr laut, so dass man ihn überall hört. → Il crie très fort si bien qu’on l’entend partout.

bannière attention

Attention

On utilise wenn pour exprimer l’antériorité, il sera alors traduit en français par « quand ».
On utilise également wenn pour exprimer la condition, il sera alors traduit par en français par « si ».