Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La place de la femme dans la société française au XIXe siècle

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La femme au XIXe siècle : état des lieux

  • La Révolution française proclame l’égalité de tous les citoyens devant la loi. Pourtant, les femmes sont encore loin d’être les égales des hommes.
  • Olympe de Gouges dénonce cette injustice dans sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, mais personne n’entend cet appel.
  • En 1795 les législateurs iront même jusqu’à interdire les rassemblements de plus de cinq femmes dans la rue.
  • Si les femmes obtiennent quelques droits après la Révolution, ils seront limités ou annulés par le Code civil, instauré en 1804.
  • Dans ce système patriarcal, la femme n’a ni autorité sur ses enfants, ni droits sur les biens du couple.Si elle veut travailler, elle doit bénéficier de l’autorisation de son mari.

Les femmes dans une société en transformation

  • Pourtant les femmes ont toujours travaillé.
  • Avant l’exode rural massif, les femmes travaillent dans les champs ou comme lavandières. En ville, celles qui travaillent peuvent être cuisinières ou domestiques.
  • Pourtant, traditionnellement, l’activité des femmes s’inscrit d’avantage dans le cadre du foyer.
  • L’industrialisation du XIXe siècle provoque deux phénomènes : la hausse de l’activité des femmes et leur émancipation du foyer.
  • Le nombre de femmes ouvrières augmente sensiblement.
  • À la fin du siècle, d’autres carrières s’ouvrent aux femmes : dans le commerce notamment, puis l’enseignement.
  • L’entrée de la femme dans le monde du travail suscite un vrai débat. Il devient même un problème de société.
  • Les femmes sont alors payées moitié moins que les hommes.

Revendications

  • Au long du XIXe siècle, les femmes ont cependant pesé de tout leur poids dans des combats politiques et sociaux.
  • Comme pour les journées révolutionnaires, les femmes participent massivement aux manifestations et aux grèves ouvrières du XIXe siècle.
  • En 1848, elles sont nombreuses sur les barricades pour renverser la monarchie de Juillet.
  • Alors que la Deuxième République proclame le suffrage universel, les femmes en sont encore exclues.
  • Mais en travaillant dans les usines, beaucoup d’ouvrières se sont politisées, comme Flora Tristan, devenue une vraie femme politique.
  • Le féminisme est un terme qui date du XIXe siècle. Les militantes s’organisent aux cours du siècle pour défendre leurs revendications.
  • Revendications féministes :
  • un accès plus large à l’éducation ;
  • la réforme du Code civil ;
  • le rétablissement du droit de divorce, retiré en 1816.
  • 1861 : Julie-Victoire Daubié est la première femme obtenir son baccalauréat en France.
  • 1870 : la journaliste Maria Deraismes fonde l’Association pour le droit des femmes.
  • À partir des années 1860, les femmes obtiennent finalement quelques avancées :
  • en 1880, elles peuvent aller au lycée ;
  • en 1884, le droit au divorce est rétabli.
  • À la fin du XIXe siècle, le mouvement féministe se radicalise autour de la figure de Hubertine Auclert.
  • Le féminisme français importe le mouvement des suffragettes, né en Angleterre. Il revendique alors clairement et violemment le droit de vote pour les femmes.