Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Conquêtes et sociétés coloniales

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

Au XIXe siècle, l’Europe était en marche vers le progrès social. Nous allons désormais constater que cette Europe est aussi l’Europe des conquêtes coloniales.

Coloniser signifie conquérir et dominer un territoire et ses habitants. C’est une pratique bien éloignée des idéaux de la Révolution française, la liberté et l’égalité pour ne citer qu’eux. Quelles sont les motivations de la colonisation ? Et comment s’organisent la conquête et le partage des territoires colonisés ?

Nous tenterons de répondre à ces questions en interrogeant, dans un premier temps, la création des empires coloniaux européens. Dans une deuxième partie, nous reviendrons plus en détail sur le cas de l’Empire français. Enfin, nous nous intéresserons plus spécifiquement au modèle de domination que les européens imposent aux colonies.

La constitution des empires coloniaux

Les raisons de la colonisation

bannière à retenir

À retenir

La colonisation est un moyen pour les État européens du XIXe siècle d’accroitre leur puissance.

C’est avant tout pour cette raison que tout au long du XIXe siècle Français, Britanniques, Portugais, Allemands, Belges, Espagnols, Néerlandais et Italiens s’emploient à conquérir les continents africains et asiatiques.

bannière à retenir

À retenir

Ces conquêtes sont aussi de formidables opportunités pour le commerce européen.

Les pays colonisés regorgent de ressources souvent rares et chères, comme le café, le cacao ou encore les minerais, et leur contrôle garantit un approvisionnement à bas coût. Pourtant, l’Europe au XIXe siècle avance d’autres arguments pour légitimer son expansion coloniale.

bannière à retenir

À retenir

Pour les Européens, la colonisation est avant tout un devoir civilisateur.

C’était depuis longtemps le rôle des missionnaires, ces hommes ou ces femmes d’Église qui au gré des conquêtes, cherchaient à convertir au christianisme les peuples rencontrés.

bannière à retenir

À retenir

Au XIXe siècle, les Européens qui se considèrent comme « la race supérieure » se donnent pour mission d’instruire les races dites « inférieures ».

Alt Illustration de la différence entre les « races » au XIX<sup>e</sup> siècle, 1877 Illustration de la différence entre les « races » au XIXe siècle, 1877

C’est ainsi que les Français, qui en 1848 viennent d’abolir la traite négrière et l’esclavage dans leurs colonies, se posent en grands civilisateurs.

Conquêtes coloniales et rivalités européennes

La plupart des conquêtes coloniales s’effectuent sans trop de difficultés pour les Européens. Ces derniers ont l’avantage sur des populations souvent archaïques qui n’ont pas les capacités de se défendre. Il ne faut cependant pas penser que les peuples colonisés accueillent la présence européenne de bon cœur. L’opposition est généralement forte.

bannière à retenir

À retenir

Dans certains cas, les puissances européennes doivent faire usage de la force militaire, comme par exemple en Algérie, où les Français se battent contre les troupes de l’émir Abd el-Kader.

Mais le péril pour les Européens vient des rivalités entre puissances.

bannière à retenir

À retenir

La course aux colonies qui s’est intensifiée depuis 1870 provoque d’importantes tensions entre puissances européennes.

Au Maroc par exemple, deux crises, l’une en 1905 l’autre en 1911, opposent Allemands et Français.

  • Le partage colonial est donc un enjeu majeur pour des pays rivaux.

Ce partage s’effectue tout au long du XIXe siècle et, en 1914, il est pratiquement achevé.

Alt texte

Sur cette carte, on peut voir que l’Afrique est entièrement colonisée, à l’exception de l’Ethiopie et du Libéria. Les conquêtes se sont étendues en Asie et en Océanie.

bannière à retenir

À retenir

  • Il ressort distinctement que le Royaume-Uni dispose de l’Empire le plus vaste, avec une présence sur tous les continents ou presque.
  • La France, elle, arrive en seconde position. Elle contrôle notamment le Maghreb, l’Indochine et une partie de l’Afrique noire.
  • Les puissances européennes se sont donc partagé le monde.

L’Empire colonial français

Alt texte Légende

Présentation

bannière definition

Définition

Empire colonial français :

Il s’agit de l’ensemble des territoires colonisés par la France.

La France est alors appelée la métropole, et les territoires situés en-dehors de la France les colonies.

L’Empire colonial français existe en réalité depuis le XVIe siècle et la découverte du continent américain. En effet, la France y a conquis des territoires en Amérique du Nord et en Amérique centrale. De plus, elle possédait déjà quelques territoires en Afrique et en Asie.

  • Tous ces territoires constituent le premier Empire colonial français.

La construction du second Empire colonial français débute en 1830 avec les premières opérations de conquête de l’Algérie. Les Français occupent ensuite l’Indochine (actuel Vietnam), puis le Congo et la Tunisie. Une grande partie de l’Afrique de l’Ouest est ensuite rapidement colonisée ainsi que de nombreuses îles d’Océanie et le royaume de Tahiti.

Objectifs

À partir de 1830, la France se lance dans une entreprise de colonisation mondiale. L’explication est à la fois politique et commerciale.

bannière à retenir

À retenir

L’objectif de la France est de s’opposer à la puissance des Anglais, en tentant de dominer un maximum de routes commerciales.

Colonialisme et abolition de l’esclavage

bannière à retenir

À retenir

L’abolition de l’esclavage est le fruit d’un très long processus, qui a débuté avec les Lumières et qui s’est intensifié avec la Révolution française.

C’est en 1848, au cours de la IIe République, que le député Victor Schœlcher parvient à faire voter l’abolition de l’esclavage. Mais cette abolition n’implique pas l’égalité de tous les citoyens : tant que le colonialisme perdure, les inégalités entre Français de la métropole et autochtones sont une réalité.

Le système colonial : domination et inégalité

Les formes de la domination

bannière à retenir

À retenir

Sous le terme générique de colonies sont rassemblés des réalités différentes.

  • Il existe trois types majeurs de colonies.
  • Le premier est le protectorat.
bannière definition

Définition

Protectorat :

Les institutions locales sont maintenues, mais accordent au pays « protecteur » le droit d’exploiter les ressources naturelles du territoire.

bannière exemple

Exemple

La Tunisie et le Maroc sont par exemple deux protectorats français.

  • D’autres territoires sont des colonies de peuplement.
bannière definition

Définition

Colonie de peuplement :

Ces colonies sont destinées à l’implantation de colons européens.

bannière exemple

Exemple

Pour les Français, c’est l’Algérie.

  • Les plus répandues sont les colonies d’exploitation.
bannière definition

Définition

Colonies d’exploitation :

Ces colonies fournissent des matières premières aux métropoles.

bannière rappel

Rappel

On parle de métropole pour désigner la puissance qui domine une colonie.

L’économie d’une colonie

bannière à retenir

À retenir

Quel que soit le type de colonie, l’économie du territoire est toujours organisée par et pour la métropole.

Les Européens exploitent toutes les matières premières qui les intéressent, et en priorité les métaux précieux.

bannière à retenir

À retenir

Pour ce qui est des cultures, les métropoles imposent aux colonies de cultiver des produits d’exportation comme le café ou le coton au détriment des cultures locales.

bannière à retenir

À retenir

Des infrastructures sont construites, comme des routes, des ponts et des chemins de fer, mais seulement pour favoriser les échanges avec la métropole.

Des sociétés coloniales inégalitaires

bannière à retenir

À retenir

La France a aboli la traite négrière et l’esclavage en 1848.

  • Pour autant, l’égalité est loin d’être une réalité au sein des sociétés coloniales.

Dans les possessions françaises, c’est le code de l’indigénat qui, depuis 1881, fait régner « le bon ordre colonial ».

bannière definition

Définition

Code de l’indigénat :

C’est un ensemble de textes de lois qui maintient les populations colonisées, aussi appelées indigènes, dans un statut juridique inférieur à celui des citoyens français.

De plus, les indigènes sont privés des meilleures terres et exploités. Lorsqu’ils ne sont pas soumis au travail forcé, ils sont sous-payés.

Il est vrai que les européens créent des hôpitaux et des écoles, mais c’est avant tout dans le but de disposer d’une main-d’œuvre bon marché, éduquée et en bonne santé. Lorsque les élites indigènes, éduquées à l’occidentale, souhaitent accéder à des responsabilités, là encore, ils sont maintenus dans une situation d’infériorité.

bannière à retenir

À retenir

Le système colonial est donc bien inégalitaire et raciste.

Conclusion :

Nous avons donc vu comment, au XIXe siècle, l’Europe se partage le monde. La course aux colonies montre des puissances désireuses de se constituer un Empire, preuve de leur grandeur et de leur santé économique.

Sous le prétexte d’une mission civilisatrice, les Européens maintiennent des territoires et des peuples entiers dans l’asservissement. La France est avec l’Angleterre l’une des principales puissances coloniales du XIXe siècle.

La conquête coloniale renforce la domination européenne, en même temps qu’elle ravive les tensions entre les grandes puissances. Lorsque le partage du monde est terminé, nous sommes à la veille du premier conflit mondial.