Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Histoire de la démocratie

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les épreuves de l’examen du bac 2022 sont pour “demain”. Consulte notre dossier pour tout connaître des coefficients du bac, le calcul des notes… pour te préparer à ton examen du baccalauréat au mieux 💪

Athènes, le berceau de la démocratie

institutions athéniennes

  • La notion de démocratie se développe à Athènes à partir du VIe siècle avant J.-C.
  • Solon et Clisthène mettent en place les premières lois écrites, empêchent les citoyens athéniens de devenir des esclaves des riches propriétaires terriens et actent la démocratie athénienne en établissant l’isonomie, c’est-à-dire l’égalité citoyenne (mêmes droits et mêmes devoirs pour tous).
  • La démocratie athénienne connaît son âge d’or sous Périclès, au Ve siècle avant J.-C. Périclès généralise le tirage au sort et met en place un salaire (misthos) pour les citoyens qui siègent à l’assemblée.
  • La démocratie athénienne est une démocratie directe, puisque chaque citoyen participe à l’exercice du pouvoir sans intermédiaire dans les grandes assemblées (Ecclésia, Boulè et Héliée) et intervient dans les débats publics qui se déroulent sur la place publique, l’Agora.
  • Les citoyens athéniens ont aussi des devoirs : ils doivent participer à la défense de la cité et au financement de la vie religieuse.
  • Le citoyen athénien est homme majeur ayant fait le service militaire (éphébie), qui vit sur le territoire athénien et qui est né de parents athéniens.
  • Athènes est une démocratie imparfaite : les citoyens représentent moins du quart des habitants. Les femmes, les métèques et les esclaves sont exclus. De plus, la vie politique reste dominée par les plus riches.

La Res publica, un modèle de démocratie ?

institutions romaines

  • La République romaine naît à la fin du VIe siècle avant J.-C. C’est un système politique dans lequel le pouvoir est détenu par un ensemble de citoyens et est contrôlé par le Sénat.
  • Les citoyens se font représenter par les comices : nous sommes dans les prémices d’un système représentatif.
  • En réalité, c’est le Sénat qui a le contrôle de la République et les citoyens romains ont peu de pouvoirs.
  • La République romaine emprunte des mécanismes à la monarchie (consuls qui ressemblent à des rois), à l’oligarchie (aristocrates puissants, Sénat) et à la démocratie (élections, citoyens).
  • Les citoyens romains sont divisés en deux catégories socialement opposées :
  • les plébéiens ( majorité pauvre de la population) ;
  • les patriciens (riches familles aristocratiques).
  • La vie politique reste l’apanage des patriciens qui peuvent gravir la carrière des honneurs et qui votent en premier lors des comices (le vote est arrêté quand la majorité est obtenue).
  • Les femmes, les enfants et les esclaves sont exclus de la citoyenneté.
  • Mais si la société romaine n’est pas égalitaire, certains mécanismes, comme les droits civils et l’extension de la citoyenneté, ont contribué à la construction de l’idée démocratique.
  • Le droit de cité reconnaît la citoyenneté à tous les hommes libres (dont les esclaves affranchis) du territoire romain.

Le modèle démocratique du Royaume-Uni

institutions britanniques

  • Au XVIIe siècle, le Royaume-Uni bascule de l’absolutisme vers une monarchie parlementaire (Glorieuse Révolution).
  • L’Habeas Corpus et le Bill of Rights fondent la monarchie parlementaire en limitant les droits du souverain et en mettent en actant les pouvoirs du Parlement.
  • C’est le début de la démocratie représentative. Dès lors, des droits sont garantis aux citoyens et le pouvoir du roi est parfois limité par le Parlement.
  • Le pouvoir politique est basé principalement sur le Parlement (législatif) et le gouvernement (exécutif). Le monarque a une fonction plus symbolique.
  • Les citoyens britanniques participent aussi sur des questions publiques (référendum).
  • La monarchie britannique est un exemple de système démocratique moderne plutôt stable, qui garantit des libertés et une certaine égalité pour les citoyens.