Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'Europe carolingienne

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Dans cette leçon, nous allons définir les principales caractéristiques de l’Europe carolingienne entre le VIe et le Xe siècle.

Dans une première partie, nous nous intéresserons à la fondation et l’élargissement de l’Empire carolingien par Charlemagne. Dans une deuxième partie, nous verrons comment ce grand Empire a fini par se diviser. Enfin, dans une dernière partie, nous nous intéresserons à la dimension religieuse de l’Europe carolingienne.

Charlemagne, roi des Francs puis empereur d’Occident

Charlemagne, roi carolingien

Au milieu du VIIIe siècle, dans le royaume des Francs, Pépin le Bref, fils de Charles Martel, renverse le dernier roi mérovingien et fonde la dynastie des Carolingiens.

bannière definition

Définition

Carolingiens :

Les Carolingiens (de Carolus, qui signifie Charles en latin) forment une dynastie de rois francs qui règne sur l’Europe occidentale de 751 jusqu’au Xe siècle.

Cette nouvelle dynastie est soutenue par le pape, qui fait du roi carolingien un élu de Dieu.

bannière à retenir

À retenir

Le fils de Pépin le Bref, Charles, devient roi des Francs en 768. Il entreprend alors des guerres de conquête en Italie, en Espagne et en Germanie.

Sur cette peinture, il est représenté comme un guerrier. Il a l’épée à la main et tient, dans l’autre, un globe, symbole de l’empire du monde.

bannière à retenir

À retenir

En effet, Charlemagne a conquis la plus grande partie de l’Occident.

Représentation de Charlemagne par Albrecht Dürer, 1512, Musée national germanique Représentation de Charlemagne par Albrecht Dürer, 1512, Musée national germanique

Charlemagne, empereur d’Occident

bannière à retenir

À retenir

Charles, roi des Francs, est couronné à Rome le 25 décembre 800 par le pape. Il est sacré empereur d’Occident sous le nom de Carolus Magnus, Charles le Grand ou Charlemagne.

L’Empire de Charlemagne

bannière à retenir

À retenir

L’Empire de Charlemagne est divisé en 300 comtés.

Ces territoires sont administrés par des comtes, nommés par l’empereur.

bannière definition

Définition

Comtes :

Les comtes dirigent un comté au nom de l’empereur. Ils y font appliquer les lois, rendent la justice, lèvent les impôts et forment les armées.

Ils sont contrôlés par des envoyés de Charlemagne, appelés missi dominici.

bannière definition

Définition

Missi dominici :

Toujours envoyés par deux, ce sont des inspecteurs chargés de parcourir l’Empire pour surveiller l’administration locale et faire respecter le pouvoir impérial.

Ces derniers disposent de tous les pouvoirs.

À partir de l’an 800, Charlemagne installe son pouvoir à Aix-la-Chapelle. La nouvelle capitale de l’Empire est, comme on le voit sur cette carte, très proche de la Saxe, une région que Charlemagne parviendra à conquérir en 804, à l’issue d’une guerre qui aura duré plus de 30 ans.

L’Empire de Charlemagne - 5e - histoire

Cette immense empire, Charlemagne le dirige de son palais d’Aix-la-Chapelle, construit entre 790 et 800.

Reconstitution du palais de Charlemagne à Aix-la-Chapelle - 5e - Histoire

Charlemagne fait frapper des deniers d’argent à son effigie, qui circulent ensuite dans tout l’Empire.

Le denier de Charlemagne. Denier d’argent de 810, BNF, Paris Le denier de Charlemagne. Denier d’argent de 810, BNF, Paris

Grand, puissant et organisé, l’Empire carolingien reste uni sous le règne de Louis le Pieux, fils de Charlemagne. Mais à la mort de ce dernier, en huit cent quarante, L’Empire va se diviser en plusieurs royaumes.

Les royaumes carolingiens

Le partage de Verdun (843)

En 843, selon le traité de Verdun, les trois fils de Louis le Pieux, les petits-fils de Charlemagne, se partagent l’Empire en trois royaumes.

L’Empire est divisé en trois parties, de manière égale tant du point de vue des richesses que du point de vue territorial, comme on peut le voir sur cette carte.

La division de lEmpire carolingien - 5e - histoire

L’affaiblissement de la dynastie carolingienne

Cette division de l’Empire entraîne l’affaiblissement de la dynastie carolingienne, affaiblissement que certains peuples ne tardent pas à exploiter.

bannière à retenir

À retenir

Aux IXe et Xe siècles, les rois carolingiens doivent faire face à de nombreuses attaques d’envahisseurs : les Vikings, les Sarrasins et les Hongrois.

De plus, les comtes puis les seigneurs qui possèdent des châteaux s’emparent progressivement du pouvoir sur leur domaine, affaiblissant encore un peu plus l’autorité royale.

bannière à retenir

À retenir

Le pouvoir seigneurial devient plus fort que le pouvoir royal. C’est le début de la féodalité.

L’Europe carolingienne, catholique et impériale

Un empire chrétien et évangélisateur

L’Empire carolingien est un empire chrétien. Charlemagne, dont le règne s’étend de l’an 768 à l’an 814, puis son fils Louis le Pieux qui régna de 814 jusqu’en 840, imposent le christianisme dans les régions qu’ils ont conquises.

Cette évangélisation, c’est-à-dire la conversion à la religion chrétienne, est réalisée par la force des armes ou l’envoi de missionnaires. L’Empire carolingien évangélise les peuples d’Europe centrale, tandis que l’Empire byzantin évangélise ceux d’Europe orientale.

bannière definition

Définition

Missionnaires :

Ce sont des hommes d’Église qui ont pour mission d’évangéliser (convertir des populations au christianisme).

En Orient, l’Église est orthodoxe. En Occident, elle est catholique. Si les croyances sont les mêmes, les pratiques religieuses diffèrent pourtant.

Les deux Églises ont chacune leur chef. Alors que le patriarche de Constantinople est le chef de l’Église orthodoxe, c’est le pape, évêque de Rome, qui est le chef de l’Église catholique. C’est lui qui couronne et sacre les empereurs.

Les monastères, centres de la culture

Les empereurs carolingiens encouragent la fondation de monastères. Dans ces derniers, les moines copient des manuscrits chrétiens ou datant de l’Antiquité romaine. Ce travail fastidieux est réalisé dans le scriptorium.

bannière definition

Définition

Scriptorium :

Le scriptorium (singulier du terme latin scriptoria) est l’atelier où les moines réalisent des copies manuscrites.

Pour copier ces textes, les moines mettent au point une nouvelle écriture, plus simple : la minuscule caroline.

bannière definition

Définition

Minuscule caroline :

Il s’agit d’une écriture ronde et régulière, d’une grande lisibilité.

On peut en voir un exemple sur ce détail d’un manuscrit du IXe siècle.

Texte d’une page tirée d’un livre religieux carolingien, écrit en minuscule Caroline, IX<sup>e</sup> siècle Texte d’une page tirée d’un livre religieux carolingien, écrit en minuscule caroline, IXe siècle

Cette lettre minuscule permet à la fois d’économiser le parchemin et de simplifier le travail du copiste.

Pour former ses administrateurs, Charlemagne favorise la diffusion de l’enseignement. Le latin devient la langue commune des peuples de l’Empire.

Des écoles sont créées dans les monastères. On y enseigne aux garçons les psaumes, le chant, le calcul et la grammaire. La langue officielle de l’Empire est le latin.

bannière à retenir

À retenir

Dans l’Empire carolingien, les monastères deviennent ainsi de véritables centres culturels.

Les arts s’épanouissent et l’héritage gréco-latin est redécouvert grâce au travail des moines copistes. C’est ce qu’on appelle le « renouveau carolingien ».

Conclusion :

L’Empire créé par Charlemagne est vaste et puissant. L’empereur, soutenu par le pape, se veut le défenseur de la chrétienté. Les monastères deviennent des lieux d’éducation et de transmission de la culture. Ce renouveau carolingien et la reprise du commerce ravivent l’Europe.