Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La chrétienté médiévale (XIe-XIIIe siècles)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Chrétienté : espace territorial dans lequel se développe et s’exprime la religion chrétienne.

La réforme grégorienne

  • Entre le XIe et le XIIIe siècle, le christianisme connaît de profondes évolutions. Il se présente comme un pouvoir spirituel, mais aussi comme un pouvoir temporel.
  • À partir du XIe siècle, l’Église se réforme en profondeur. La série de réformes lancée par plusieurs papes successifs provoque des changements politiques profonds.
  • L’objectif est, pour le pape, de devenir un chef temporel autant que spirituel, pour contrôler l’ensemble de la chrétienté.
  • Lorsque l’Empire romain disparaît en Occident, il existe toujours en Orient. L’empereur d’Orient est appelé le basileus. Le pape souhaite donc s’affirmer comme l’unique chef de la chrétienté, empiétant ainsi sur le pouvoir de l’empereur d’Orient.
  • Tensions = rupture entre Église d’Orient et d’Occident = schisme en 1054.
  • Le pape veut également être choisi par une réunion de cardinaux, plutôt que par les rois ou les empereurs, comme avant.
  • Il veut également contrôler la désignation des évêques et des abbés : il s’agit avec toutes ces réformes d’enlever aux souverains laïcs le contrôle des affaires de l’Église.
  • Ces réformes sont appelées « réformes grégoriennes » (du nom du pape Grégoire, qui a régné entre 1073 et 1085).
  • En parallèle, l’Église lutte contre la simonie et le nicolaïsme à partir du XIe siècle. Au même moment, elle veut être un repère moral contre les débordements des seigneurs : mise en place des « serments de paix », et de la Trêve de Dieu.

L’Église dans la vie quotidienne

  • Le clergé séculier : la vie quotidienne au Moyen Âge s’organise sur le temps de l’Église qui rythme le quotidien des fidèles.
  • Clergé régulier : les moines vivent selon un ordre monastique. Les plus répandus (entre le XIe et le XIIIesiècle) sont l’ordre cistercien et l’ordre clunisien. Les moines vivent dans des abbayes fondées par des laïcs et par des membres du clergé, et qui s’inscrivent dans l’économie locale.
  • Cependant, ces grands ordres monastiques accumulent au fil du temps de nombreuses richesses, font vivre des paysans et ressemblent souvent à des seigneurs.
  • Dès le XIIIe siècle, apparition de nouveaux ordres : franciscains et dominicains (qui prônent la pauvreté).
  • Au XIe siècle, un essor du culte des saints et des reliques se développe.

L’Église contre les hérétiques

  • L’Église lutte contre les ennemis internes, les chrétiens qui ne suivent pas le dogme (les hérétiques), et les ennemis externes.
  • L’évangélisation ne se fait pas toujours pacifiquement.
  • On peut parler notamment des Cathares, et de leur répression violente.
  • La lutte externe s’est faite lors des croisades et de la Reconquista.