Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

La période maoïste de 1949 à 1980

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Rappels historiques

  • Jusqu’alors géant géographique, démographique et économique, la Chine voit sa puissance décroître nettement au XIXe siècle, notamment dans l’industrie. Les autres puissances portent atteinte à l’économie chinoise en faisant signer des « traités inégaux » au pays, qui permettent aux Européens, Américains et Japonais d’installer des comptoirs commerciaux sur les côtes et de placer l’État sous tutelle.
  • 1911 : fin du système impérial et mise en place d’une république. Cette dernière est minée par la corruption et une guerre entre le Kuomintang (officier Tchang Kaï-chek) et le parti communiste chinois (Mao Zedong). Ces luttes pour le pouvoir se transforment en guerre civile (étape célèbre : la Longue Marche).
  • 1937 : le Japon envahit le pays, et la Chine doit faire front commun pour lutter contre les Japonais. Cette union continue lors de la Seconde Guerre mondiale, lors du combat aux cotés des Alliés.
  • Après 1945, la guerre civile reprend et en 1949 les communistes s’emparent du pouvoir. Mao donne naissance à la République Populaire de Chine. En pleine guerre froide, le pays est ruiné.

La Chine communiste et l’alignement sur l’URSS

  • Accroissement de la population dans les années 50 grâce à une politique démographique positive encouragée par le régime.
  • L’unité territoriale n’est pas achevée : les nationalistes de Tchang Kaï-chek se sont repliés sur Taïwan, Hong Kong reste britannique, Macao portugais. Le Tibet est occupé par les Chinois en 1951.
  • Signature d’un traité d’amitié sino-soviétique. Dans les années 50, la Chine s’aligne sur l’URSS.
  • À l’intérieur du pays : le pouvoir collectivise la société et l’accent est mis sur l’industrialisation et le commerce intérieur. La Chine maoïste se ferme au commerce international et aux influences occidentales.
  • À l’extérieur du pays : la Chine intervient dans les guerres d’Indochine et de Corée aux côtés des communistes et de l’URSS.
  • Au début des années 60, la Chine devient une puissance nucléaire.

La Chine maoïste et le rapprochement avec l’Occident

  • La Chine s’intègre dans le mouvement des « non alignés ».
  • À la mort de Staline, Mao s’oppose à la déstalinisation voulue parKhrouchtchev.
  • 1955 : le pays participe à la conférence de Bandung et devient un des leaders du Tiers-Monde.
  • Le pays se détache de l’URSS et rompt ses relations avec le « grand frère » communiste.
  • 1958 : la Chine se ferme encore plus et Mao tente le « Grand Bond en avant », en voulant créer des milliers de communes populaires autonomes. Cette industrialisation à marche forcée est un échec qui entraine une famine qui fait 20 millions de morts.
  • Mao est alors écarté du pouvoir quelque temps. Au milieu des années 60, il lance la révolution culturelle pour revenir au pouvoir.
  • Des millions de jeunes maoïstes munis du Petit livre rouge se lancent dans tout le pays pour détruire tout ce qui est lié au passé de la Chine.
  • Le parti communiste est épuré, la société sombre dans le chaos.
  • L’économie chinoise est exsangue.
  • Relations internationales : la Chine garde un discours très anticapitaliste, mais se rapproche des États-Unis (Mao rencontre même Nixon), ce qui lui permet de récupérer le siège permanent de Taïwan au Conseil de Sécurité de l’ONU en 1971.
  • 1976 : mort de Mao. La Chine pleure malgré les erreurs du maoïsme son « Grand Timonier ».