Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les modes verbaux
Leçon

Les formes d’un verbe varient selon :

  • la personne employée (1re, 2e, 3e personnes) ;
  • le nombre (singulier, pluriel) ;
  • la voix ;
  • le temps ;
  • et le mode.

Le mode d’un verbe indique la manière dont on considère l’action qu’il exprime. Est-elle réelle, possible, ou encore soumise à une condition ?
Il existe six modes, quatre modes personnels et deux modes impersonnels.

  • Modes impersonnels :
  • L’infinitif ;
  • Le participe.

Les modes impersonnels

Le mot « impersonnel » est construit sur le nom « personne » et le préfixe privatif « in ». Les modes impersonnels ne présentent pas de formes déterminées par des personnes grammaticales (1re, 2e, 3e personnes du singulier et du pluriel) c’est-à-dire qu’ils ne se conjuguent pas.

L’infinitif

L’infinitif nomme simplement l’action exprimée par le verbe. C’est la forme nominale du verbe. Dans une phrase, il a les fonctions d’un nom : sujet, attribut du sujet, COD (complément d'objet direct), etc.

Maigrir n’est pas si difficile.

  • Ici, « Maigrir » est sujet du verbe « est » et est employé à l’infinitif.

Il aime travailler.

  • Dans cet exemple, « travailler » est COD de « aime » et se trouve à la forme infinitive.

Le participe

Le participe est la forme adjective du verbe. Dans une phrase, il a des fonctions d’adjectif qualificatif. Il existe au passé et au présent (forme en –ant). Il s’accorde avec le nom qu’il qualifie quand il est au passé et, au présent, il est invariable.

Une ouvrière travaillant jour et nuit.

  • Dans cette phrase, « travaillant » est le participe présent de « travailler », il ne s’accorde pas avec « Une ouvrière ».

Des orages filmés en direct.

  • Ici, « filmés » est le participe passé de « filmer », il s’accorde avec « Des orages ».

Les modes personnels

Les modes personnels se conjuguent et leur forme dépend donc de la personne et du temps employés.

L’indicatif

Le mode indicatif indique ce qui est. L’action exprimée au mode indicatif est donc présentée comme réelle.

Il fait beau aujourd’hui.

  • Dans cet exemple, le verbe « fait » est à l’indicatif présent. La phrase présente un constat, le résultat d’une observation, un fait.

Le conditionnel

Le mode conditionnel présente l’action comme éventuelle ou dépendant d’une condition même si cette condition n’est pas exprimée.

J’aimerais bien partir à la mer.

  • Dans cette phrase, on peut sous-entendre la condition : « Si je le pouvais », « Si j’avais l’argent ».

L’impératif

L’impératif est le mode qui correspond à un ordre.

Viens ! Sois sage !

  • Ici, « Viens » et « Sois » expriment une injonction, un ordre.

Le subjonctif

Le mode subjonctif présente une action envisagée, imaginée, conçue par l’esprit mais qui n’est pas réelle. Il peut s’agir d’un désir, d’un souhait, du fruit de l’imagination. On rencontre le subjonctif dans des propositions principales ou des propositions subordonnées.

Qu’il aille au diable !

  • Cette phrase exprime un souhait.

Moi, que je parte ?

  • Ici, l’action de partir est envisagée.

Je veux qu’il revienne.

  • Cet exemple exprime un souhait.
bannière attention

Attention

Il ne faut pas confondre modes et temps verbaux. Les modes personnels se conjuguent à divers temps (futur, présent, passé).

« Je voudrais » est au conditionnel présent.
« J’aurais voulu » est au conditionnel passé.