Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Gouverner la France, de 1946 au début des années 1980

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

L’évolution socio-économique

  • Après la chute de Vichy, le redressement de la France est théorisé par le programme du CNR. Son application est assurée par le GPRF, centré autour du général de Gaulle, héros de la nation.
  • Le GPRF veut procéder à une refonte de la société française, en développant un État-providence. De nombreuses structures sont mises en place et cette période voit aussi des avancées sur les droits des femmes.
  • L’État est le moteur de l’économie française pour la reconstruction d’après-guerre, et les nationalisations sont le fer de lance de l’activité économique. Il prend le contrôle du secteur de l’énergie, des transports, de nombreuses banques ainsi que de grands groupes d’assurances.
  • C’est la période des Trente Glorieuses, l’âge d’or de l’industrie française. De grands groupes voient le jour. L’agriculture se modernise avec l’aide de l’État et de la CEE, créée en 1957.
  • Les plans quinquennaux permettent à la France de se reconstruire et d’entrer pleinement dans la société de consommation à la fin des années 50.

Le renforcement de l’État

  • L’État devient un élément fondamental des Trente glorieuses.
  • 1945 : création de l’INED, de l’ENA ; 1946 : promulgation du statut général du fonctionnariat, création de l’INSEE.
  • La France est gouvernée depuis Paris où se concentrent les pouvoirs politiques, administratifs, économiques et culturels.
  • 1956 : Il découpe 22 régions avec des capitales régionales. Au niveau économique, les résultats sont décevants, le découpage administratif n’a que peu d’impact.
  • 1960 : l’État décide la déconcentration de l’économie française et poursuit son entreprise de développement du territoire (mission Racine en 1963) et des plans d’urbanisation d’urgence.
  • 1963 : création de la DATAR par de Gaulle et Pompidou. L’État est présent dans l’enseignement, le milieu scientifique (CNRS), le secteur de la santé (CHU), les négociations entre les syndicats et les patronats (mai 68).

Deux républiques bien différentes

  • 1946 : naissance de la IVe République, avec une majorité de 53 % de oui au référendum, et contre l’avis du général de Gaulle. Les trois forces politiques majeures sont le PCF, la SFIO et le MRP. Les problèmes à résoudre au sortir de la guerre sont énormes, et la IVe République offre peu de stabilité.
  • La nouvelle Constitution donne les pouvoirs à un président du Conseil, qui tient son pouvoir de l’Assemblée Nationale, élue au suffrage à la proportionnelle. Avec un système instable, 21 gouvernements en 12 ans, la IVe République a laissé un très mauvais souvenirs aux Français.
  • 13 mai 1958 : fin de la IVe République avec l’arrivée au pouvoir du général de Gaulle. Pierre Pfimlin est élu président du conseil, et des généraux et une partie de l’armée prennent le contrôle d’Alger. De Gaulle est investi ensuite par l’Assemblée comme dernier président du conseil.
  • La Constitution de la Ve République établit un régime semi présidentiel et parlementaire.
  • Élu pour 7 ans en 1958 au suffrage universel indirect par des élus, de Gaulle change les règles en 1962 avec l’élection du président au suffrage universel direct.
  • Le président ne peut pas être destitué, il est irresponsable politiquement, mais il a plus de pouvoirs que les précédents.
  • La Constitution affaiblit les pouvoirs du Parlement au profit du président et du gouvernement.
  • Le fonctionnement de la Ve République permet d’avoir souvent une Assemblée Nationale avec de larges majorités, qui permet au gouvernement de gouverner sans risque de se faire renverser.