Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'affirmation de l'État royal : Capétiens et Valois

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les premiers Capétiens : des rois faibles au temps de la féodalité (XIe-XIIe siècles)

  • 987 : Hugues Capet est élu roi des Francs par les seigneurs. Il est sacré et couronné à Reims en même temps que son fils qui lui succède en 996.
  • Ses successeurs feront de même et créent ainsi la dynastie capétienne.
  • Les premiers rois Capétiens sont faibles. Leur domaine royal est très limité, il s’étend d’Orléans à Paris alors que de puissants seigneurs se partagent les terres du royaume.
  • Pour prendre des décisions, le roi convoque la Cour (grands vassaux et évêques).
  • Le roi détient une grande autorité morale depuis son couronnement, véritable mise en scène religieuse.
  • Il est sacré lors d’une cérémonie (le plus souvent en la cathédrale de Reims). Il est oint de l’huile de la Sainte Ampoule, qui aurait servi au baptême de Clovis .
  • Il reçoit les insignes du pouvoir : la couronne, le sceptre, la main de justice et l’épée. Cette cérémonie du sacre fait de lui un élu de Dieu.
  • Le roi n’est le vassal de personne. Il est au-dessus de tous les seigneurs et cela lui permet de confisquer des terres aux vassaux qui lui sont insoumis.

Les Capétiens : la construction de l’État royal (XIIIe siècle)

  • XIIIe siècle : le pouvoir royal des Capétiens s’accroît et leur domaine s’étend grâce au rachat de seigneuries, aux mariages avec de riches héritières et aux victoires dans les guerres aux seigneurs.
  • Philippe Auguste (1180-1223) agrandit le domaine royal en confisquant, à l’issue de la bataille de Bouvines (1214), une grande partie des fiefs de son plus puissant vassal, le roi d’Angleterre : la Normandie, le Maine, l’Anjou, la Touraine et le Poitou.
  • Philippe Auguste est le premier roi capétien à prendre le titre de roi de France, et non plus roi des Francs.
  • Il fait de Paris sa capitale et nomme des baillis (Nord), et des sénéchaux (Sud), pour le représenter dans le domaine royal.
  • Louis IX (Saint Louis, 1226-1270), renforce son autorité sur le royaume et les seigneurs.
  • Il s’entoure de conseillers spécialisés pour pouvoir mieux gouverner et met en place une administration royale (conseil du roi, parlement, cour des comptes).
  • Il crée une monnaie royale (l’écu) et règne sur tout le royaume grâce à desordonnances.
  • Philippe le Bel (1285-1314) consolide l’administration organisée par Louis IX.
  • Il s’entoure de conseillers juridiques (légistes) et crée les États-Généraux.
  • Il renforce son autorité et l’unité du royaume.
  • Il n’accepte plus l’autorité du pape italien Boniface VIII et parvient à faire élire après lui un pape français, qui lui est soumis.

L’affirmation de l’État monarchique : les Capétiens-Valois (XIVe-XVe siècles)

  • 1328 : le roi de France Charles IV meurt sans enfant. Les seigneurs français choisissent pour lui succéder son cousin, Philippe de Valois.
  • C’est le début de la dynastie capétienne indirecte des Valois (1328-1589).
  • Mais le roi d’Angleterre, petit-fils de Philippe le Bel, revendique la Couronne. Le conflit reprend donc entre le roi de France et son vassal, le roi d’Angleterre.
  • C’est le début de la guerre de Cent ans (1337-1453).
  • 1415 : victoire anglaise d’Azincourt. Les troupes du roi d’Angleterre occupent le nord de la France.
  • 1420 : l’héritier du trône de France, Charles, le fils du roi Charles VI, est écarté de la succession royale au profit du roi d’Angleterre.
  • 1422 : à la mort de son père, il se proclame pourtant roi sous le nom de Charles VII.
  • Avec l’aide de nombreux seigneurs et de Jeanne d’Arc, il libère Orléans des Anglais et est sacré roi de France à Reims en 1429. Il devient le roi légitime aux yeux des Français.
  • 1445 : Charles VII crée la première armée royale, permanente et salariée. Il chasse progressivement les Anglais du royaume, jusqu’à sa victoire finale à Castillon en 1453.
  • Il met ainsi fin à la Guerre de Cent ans.
  • Louis XI (1461-1483) succède à Charles VII. et triomphe définitivement des seigneurs qui menacent l’autorité du Roi de France.
  • Il assoit ainsi durablement le pouvoir royal et ses victoires lui permettent de faire de son territoire le plus grand du royaume.
  • Il s’enrichit avec des impôts (la taille, les aides, la gabelle) qui sont levés de manière permanente.
  • Le royaume devient un véritable État, soumis à l’autorité d’un roi, entouré de conseillers. Dans les provinces, des représentants administrent les affaires publiques.