Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le langage

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Problématiques

  • Quelle est l’origine du langage humain ?
  • Pourquoi est-il apparu chez l’Homme ?

Définitions à connaître : parole, langage, nominalisme, essentialisme, tautologique.

  • L’origine du langage selon Rousseau

Dans son œuvre inachevée, Essai sur l’origine des langues, Rousseau écrit à propos de l’origine du langage humain : « La parole, étant la première institution sociale, ne doit sa forme qu’à des causes naturelles. »
C’est par la parole que les êtres humains ont pu se réunir et s’organiser pour la première fois.
Pour le philosophe, les humains se reconnaissent comme êtres sensibles dotés d’empathie.

  • Il ne s’agit pas encore de langage mais d’une première forme d’expression chez l’Homme.

Le langage est donc une manière d’exprimer ses sentiments, la condition nécessaire à la création du lien social.

  • Saussure et la langue comme système de signes

Ferdinand de Saussure, linguiste suisse de la fin du XIXe siècle et père fondateur de la linguistique moderne, s’est intéressé à la structure du langage à travers la notion de signe.
Selon lui, ce dernier est composé de deux parties formant un tout, comme les deux faces d’une pièces :

  • le signifié : le concept ;
  • le signifiant : l’image acoustique.

Saussure fait partie du nominalisme, courant selon lequel les concepts sont des constructions humaines (c’est-à-dire arbitraires).

  • Platon et le problème de la référence

Dans son dialogue intitulé le Cratyle, Platon se pose la question de la référence naturelle ou conventionnelle du langage, à travers deux personnages : Cratyle et Hermogène.

La thèse de Cratyle est la suivante :

  • le mot est une reproduction de la chose que le mot désigne, son origine est naturelle, sa sonorité est la copie d’un son naturel (comme les onomatopées « boum », « toc », « cocorico », etc.).

Mais Hermogène le contredit, selon lui :

  • il n’est pas possible de réduire le langage à une langue particulière ou à des onomatopées ;
  • il est très rare que la prononciation d’un mot ressemble à la chose qu’il désigne.
  • Frege : sens et dénotation

La question du lien entre langage et réalité se pose notamment dans les sciences. Selon Frege, mathématicien et logicien allemand du XIXe-XXe siècle, il faut distinguer deux éléments dans la signification d’un nom ou d’un groupe nominal : le sens et la dénotation.

  • La dénotation d’un nom est ce que désigne le nom.
  • Le sens d’un nom est la manière dont le nom désigne quelque chose.

Cette distinction est importante en particulier pour déterminer les conditions de vérités d’un énoncé. Pour ce faire, Frege utilise la logique propositionnelle qui consiste à traduire un énoncé du langage naturel en langage formel.

bannière à retenir

À retenir

  • Selon Rousseau, le langage est naturel, il est lié aux sens. C’est une expression de notre sensibilité.
  • Selon Saussure, le langage est arbitraire tout comme les signes et les concepts. Ces signes font le lien entre une image acoustique (le signifiant) et un concept (le signifié).
  • Selon Platon, le langage relève d’une convention d'un accord entre les êtres humains.
  • Selon Frege, pour comprendre comment le signe fait référence à une chose, il faut faire la différence entre la dénotation (ce que désigne le mot), et le sens (la manière dont le mot désigne une chose). Ainsi, c’est par le sens que le mot fait référence à la chose.