Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le monde durant la guerre froide (1963-1991)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les années 1960-1970 : des conflits indirects

  • 1962 : après la crise des missiles de Cuba débute une période de détente, qualifiée de « coexistence pacifique » par Khrouchtchev. On assiste pourtant à une multiplication des conflits indirects.

La guerre du Vietnam

  • Depuis les années 50 le Vietnam était divisé en deux, avec la partie communiste au Nord, et la partie Sud, soutenue par les USA. Débute alors une guerre civile, et les deux parties sont soutenues par l’URSS au nord, et les États-Unis au sud. Ces derniers envoient des armes et des soldats en soutien dès les années 60.
  • 1973 : face à leur échec les États-Unis se retirent du conflit. On parle de près de 3 millions de Vietnamiens tués, et d’une armée américaine qui a perdu tout son prestige.
  • 1975 : réunification du Vietnam. Le parti communiste devient parti unique.

Le Printemps de Prague

  • 1968 : les Tchécoslovaques se soulèvent pacifiquement contre le communiste en proposant des assouplissements. Le bloc de l’Est réagit violemment contre ses réformes, et la Tchécoslovaquie doit se soumettre à l’URSS.
  • Le printemps de Prague montre que le bloc de l’Est se fragilise de plus en plus.

Des moments de détente

  • La géopolitique des années 1970 est complexe, car les États-Unis et la Russie peuvent s’affronter indirectement dans une partie du globe, et s’entendre sur d’autres points à la même période : c’est ce qui fait la complexité de la guerre froide.
  • 1972 : alors que la guerre du Vietnam fait rage, États-Unis et URSS signent l’accord SALT 1 pour limiter la prolifération des armes nucléaires.
  • 1975 : accords d’Helsinki et mission spatiale Soyouz (mission conjointe entre les États-Unis et l’URSS).

La fin du bloc de l’Est

  • Reprise des tensions à la fin des années 1970 : fin de la période de détente.
  • Guerre d’Afghanistan : l’URSS envahit en 1979 l’Afghanistan doit une partie est soutenue militairement par les États-Unis.
  • Crise des euromissiles.
  • 1985 : l’arrivée de Mikhaël Gorbatchev au pouvoir apporte le dénouement de la guerre froide. Il lance une série de réformes internes, dont le mouvement est appelé perestroïka (la restructuration).
  • Des prisonniers politiques sont libérés, la liberté d’expression est rétablie. Gorbatchev décide de ne plus intervenir dans les affaires politiques des pays de l’Est, les laissant choisir la possibilité de choisir un gouvernement même s’il n’est pas communiste. C’est la fin du bloc de l’Est.
  • Des accords de désarmement sont signés avec les États-Unis.
  • Novembre 1989 : le mur de Berlin est détruit par les berlinois.
  • En 1991, Gorbatchev annonce la fin de la guerre froide.