Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Une nouvelle fantastique : « La Chute de la maison Usher » d’Edgar Allan Poe

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

  • La nouvelle fantastique connait un véritable essor au XIXe siècle. Il s’agit d’un récit court qui mêle le rêve, l’irrationnel et l’imaginaire dans un cadre réaliste.
  • Dans la nouvelle fantastique, des événements irrationnels se produisent, souvent sans explication logique à la fin.
  • Les auteurs les plus célèbres de nouvelles fantastiques au XIXe siècle sont Maupassant, Théophile Gautier, Prosper Mérimée ou encore l’américain Edgar Allan Poe.

Naissance et codes du genre fantastique

  • À l’étranger, la nouvelle fantastique apparaît aussi au XIXe siècle, avec des auteurs comme Poe aux États-Unis ou Hoffmann en Allemagne. En France, les auteurs romantiques du XIXe comme Théophile Gautier ou Mérimée s’y essaient. Les auteurs réalistes comme Maupassant, Balzac et Flaubert touchent également au fantastique.
  • Cela peut s’expliquer aisément car le fantastique n’est pas l’opposé du réalisme.
  • Le fantastique ne peut fonctionner que si le cadre réaliste est bien implanté et crédible. Dans une nouvelle fantastique, l’action se déroule dans un univers familier et quotidien. Le lecteur doit pouvoir se projeter dans cet univers et s’identifier au héros.
  • L’élément perturbateur dans la nouvelle fantastique apparaît brusquement dans le contexte réaliste, déstabilisant ainsi le héros et le lecteur par la même occasion. Le lecteur éprouve de l’angoisse, due au suspense instauré par l’ambiance pesante des nouvelles fantastiques. Le narrateur peut le maintenir à son comble jusqu’à la fin, augmentant ainsi l’effet de suspense. Si un événement surnaturel intervient ou bien si un événement qui paraissait surnaturel est finalement explicable, il ne le dévoile qu’au moment du dénouement.
  • Les éléments surnaturels peuvent être des fantômes, des objets animés (La Vénus d’Ille, Prosper Mérimée). Il peut s’agir également d’apparitions ou d’une présence impalpable et inquiétante (« Le Pied de momie », Théophile Gautier, 1840).
  • Les procédés employés pour établir une atmosphère fantastique peuvent être variés. On peut trouver des comparaisons, des personnifications, ou encore des antithèses (pour suggérer l’inversion de faits habituels).
  • Les récits fantastiques sont souvent narrés à la première personne. Le narrateur peut être un témoin direct voire même une victime des faits irrationnels (Le Horla, Maupassant).
  • La frontière entre rêve et réalité est quelquefois très mince dans les nouvelles fantastiques.
  • La notion de fantastique va de pair avec l’incertitude et l’hésitation.

Un exemple de nouvelle fantastique : « La Chute de la maison Usher » d’Edgar Allan Poe

  • Les Nouvelles histoires extraordinaires ont été publiées en 1857, à titre posthume.
  • « La Chute de la maison Usher », publiée pour la première fois en 1839, a inspiré de nombreuses œuvres par la suite.
  • Edgar Poe construit sa nouvelle sur fond de descriptions réalistes angoissantes. La précision avec laquelle il décrit la décadence relève même du naturalisme, créant ainsi une atmosphère pesante, sombre et étouffante.
  • Les naturalistes s’intéressent également à l’hérédité, fait qui est ici évoqué à plusieurs reprises. Par exemple, Roderick qualifie sa maladie de « mal de famille ».
  • La maladie mentale est effrayante et mystérieuse. Elle contribue à créer une atmosphère propice au fantastique et à susciter l’angoisse du lecteur.
  • La maison Usher est un personnage à part entière. Elle a une telle importance qu’elle ouvre et clôt la nouvelle. Poe emploie des personnifications, ce qui renforce l’atmosphère inquiétante qui se dégage dès le début de la nouvelle et conforte le lecteur dans l’idée que la maison tient un rôle capital.
  • Elle est également le symbole de la décadence qui ronge la famille Usher puisqu’elle s’effondrera en même temps que la famille mourra. Ce que dégage la maison défie certes la raison, mais cela n’est qu’un avant-goût de l’élément réellement surnaturel, en l’occurrence la quasi résurrection de la sœur.
  • Tous les ingrédients du fantastique sont ici réunis.