Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'histoire

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Problématiques

  • L’Homme est-il maître de son histoire, de ce qui lui arrive ?
  • Est-ce l’histoire qui fait l’Homme, ou est-ce l’Homme qui fait l’histoire, son histoire ?

Définitions à connaître : Raison, Aufhebung, grand homme, fin, lutte des classes, capitaliste, prolétaire, communisme.

  • La Aufhebung selon Hegel

Au fil des siècles, la raison se réalise en se manifestant dans des formes concrètes et de plus en plus rationnelles : la science, mais aussi l’art, le droit, la politique et finalement toutes les expressions de la culture humaine, y compris la religion monothéiste.

Ainsi, la dialectique de l’histoire est un progrès : chaque époque de l’histoire, s’appuyant sur la précédente, apporte quelque chose de plus à l’humanité. La Raison qui gouverne le monde est de plus en plus mûre. Ce progrès est logique et inéluctable. En allemand, Hegel utilise le terme Aufhebung.

  • Hegel et la ruse de la Raison

L’action du grand homme est motivée par un mélange de raison et de passion. Hegel écrit, toujours dans La Raison dans l’Histoire : « Rien de grand ne s’est réalisé dans le monde sans passion ». Le grand homme croit être l’unique responsable de son action alors qu’il est mu par la volonté de la Raison. C’est ce que Hegel appelle « la ruse de la Raison », c’est-à-dire le processus par lequel la Raison fait croire à l’Homme qu’il est le maître de l’histoire, alors que c’est l’histoire qui le guide.

  • Le sens de l’histoire selon Marx

Pour Marx, le moteur de l’histoire est matériel, c’est-à-dire que ce qui fait avancer l’histoire relève de ce qui est réellement dans le monde social et non d’un principe abstrait. Marx est un penseur matérialiste et défend la théorie d’un matérialisme historique : pour lui toute réalité, naturelle, sociale ou historique est matérielle.

Ainsi, selon Marx, seule une révolution, à l’initiative de la classe prolétarienne, permettra de renverser dans un premier temps les rapports de force dans la société, puis d’instaurer une société conçue comme égalitariste, c’est-à-dire une société où règne entre les individus une égalité non simplement en droit ou devant la loi mais dans les moyens et les conditions d’existence.

bannière à retenir

À retenir

  • Pour Hegel comme pour Marx, l’histoire est une dialectique, un progrès.
  • Chez Hegel, le moteur de cette dialectique est la Raison. Elle se développe au fil de l’histoire et fait avancer les hommes.
  • Pour Marx, le moteur de cette dialectique est matériel. Il s’agit de la lutte des classes.