Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La fin des totalitarismes

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La fin de l’Allemagne nazie

  • Le procès de Nuremberg a lieu entre 1945 et 1946, afin de juger les principaux criminels de guerre, les organisations nazies, le gouvernement et l’état-major allemand. 22 hauts dignitaires allemands y sont jugés.
  • Trois chefs d’accusation principaux sont retenus : crime de guerre, crime contre la paix et pour la première fois dans l’histoire, crime contre l’humanité.
  • En marge du procès viendra l’acte final de la conférence de Potsdam en 1945 qui défait tout le système de la société nazie sur le plan juridique.
  • Les anciens nazis ou soutiens nazis sont poursuivis, et un grand nombre de fonctions leur sont interdites.
  • La capitale allemande est scindée en deux zones, l’une contrôlée par les Russes, l’autre par les Occidentaux.
  • Dans la zone soviétique, la dénazification se fait dans le cadre de la mise en place d'une société communiste et prend fin en 1948. Le KPD et le SPD sont réunifiés et donnent naissance au SED, à majorité communiste. La RDA, République démocratique allemande, voit le jour en 1949.
  • Dans la zone occidentale, la dénazification prend fin en 1950. Le but des Occidentaux est de faire de l’Allemagne une démocratie et un pays économiquement performant pour lutter contre le communisme de l’Est. La RFA, République fédérale allemande, voit le jour en 1949. Une constitution démocratique est mise sur pied. L’article 26 de cette constitution interdit à la RFA d’avoir une armée offensive. La RFA est arrimée à la CEE dans un espace démocratique et capitaliste en pleine guerre froide.

Déstalinisation et réformes en URSS

  • Khrouchtchev entreprend la « déstalinisation » de la société soviétique au congrès de 1956 du PCUS. Mais il faut attendre l’arrivée de Gorbatchev au pouvoir en 1985 pour voir la fin du totalitarisme en URSS, avec 2 réformes :
  • la pérestroïka : une restructuration de la société soviétique en profondeur. Gorbatchev ouvre la société soviétique au multipartisme et à l’économie de marché, c’est la fin de l’économie étatisée, collectivisé et planifiée ;
  • la glasnost c’est la transparence : une liberté de parole et une transparence sur les grandes difficultés de la société.
  • Le mur de Berlin tombe en novembre 1989 et il n’y a bientôt plus de pays communiste en Europe de l’Est.
  • En 1990, le Congrès abolit le rôle dirigeant du Parti communiste en URSS, et en 1991, Boris Eltsine est élu à la tête de la Fédération de Russie et concurrence directement Gorbatchev, président de l’URSS.
  • De nombreuses républiques faisant partie du bloc communiste demandent leur indépendance, et d’autres la proclament directement.
  • À la fin de l’année 1991, la Fédération de l’URSS n’existe plus, Gorbatchev est à la tête d’un état fantôme et il démissionne le 25 décembre. L’URSS est remplacée par la CEI.
  • La dénazification fut dans l’ensemble une réussite dans les deux Allemagne.
  • Pour la Russie, les problèmes sont différents : la culture démocratique est moins ancrée dans la société, et le passage du communisme à un capitalisme libéral et sauvage a jeté une grande majorité de la population dans la misère et le désarroi total. Cette société reste très dure, violente et peu démocratique sous Poutine, le nouvel homme fort de la Russie.