Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'humanisme pendant la Renaissance

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

L’humanisme

  • À la fin du XVe siècle, les Grandes découvertes éveillent la curiosité des savants européens.
  • Les intellectuels ne se satisfont plus du savoir enseigné dans les universités, dirigées par le clergé. Ils redécouvrent peu à peu les textes anciens, grecs et romains, oubliés pendant le Moyen Âge.
  • L’Antiquité devient leur modèle et ils souhaitent sa « renaissance ».
  • Contrairement aux intellectuels du Moyen Âge, qui s’intéressaient principalement à Dieu, les humanistes réaffirment la grandeur et la dignité de l’Homme.
  • Ils décident de développer une pédagogie nouvelle.
  • Les humanistes écrivent en latin mais aussi, de plus en plus, dans la langue de leur pays.
  • Ils enseignent dans plusieurs universités et correspondent entre eux.
  • L’imprimerie, inventée par Gutenberg vers 1454, est une invention majeure pour la diffusion des savoirs.
  • Elle permet une forte et rapide diffusion des idées humanistes en Europe occidentale.
  • Elle favorise, par exemple, une grande répercussion des idées du hollandais Érasme (1469-1536). Ce dernier est l’un des plus grands représentants de l’Humanisme .
  • Il consacre sa vie à la redécouverte des œuvres de l’Antiquité et à l’étude de la Bible (il critique les abus du clergé catholique). Il voyage beaucoup en Europe, enseigne dans de nombreuses universités et forme une communauté de savants : la « République des Lettres ».

La révolution des sciences

  • Dans le cadre de la pensée humaniste, les sciences se fondent sur l’observation et l’expérience.
  • La médecine progresse énormément, grâce à des hommes comme André Vésale (anatomiste qui décrivit notamment la circulation sanguine) et Ambroise Paré (médecin du roi, père de la chirurgie moderne).
  • L’astronomie, est une science appréciée des humanistes.
  • Après de longues études, Copernic (1473-1543) dément le géocentrisme et théorise l’héliocentrisme.
  • Il affirme aussi que les planètes tournent autour du Soleil, et que des satellites tournent autour des planètes.
  • Plus tard, Galilée (1554-1642) met au point plusieurs lunettes astronomiques qui lui permettent de confirmer les théories de Copernic.
  • Cette découverte remet profondément en cause l’enseignement de l’Eglise. En 1633, Galilée est jugé par l’Église.
  • En parallèle de cette révolution scientifique, se produit une révolution artistique : la Renaissance.
  • Cet art nouveau naît en Italie au XVe siècle, puis se répand dans toute l’Europe au XVIe siècle.

La Renaissance artistique

  • Les artistes de la Renaissance sont des humanistes, comme Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël et bien d’autres artistes. Ils sont tous soutenus par des mécènes (souverains, papes, riches marchands) qui commandent souvent leur portrait.
  • Raphaël (1483-1520),l’un des grands peintres de la Renaissance italienne, était d’abord au service de la République de Florence, puis est devenu peintre officiel des papes.
  • Les peintres de la Renaissance mettent au point la perspective et bénéficient d’innovations techniques comme la toile et la peinture à l’huile (qui favorise un plus grand réalisme dans les portraits et les paysages).
  • Les connaissances anatomiques permettent aux artistes de mieux représenter le corps humain.
  • Michel-Ange (1475-1564) par exemple pratique abondamment des dissections anatomiques pour repérer les ligaments des os, les muscles, les nerfs.
  • Les architectes vont de plus en plus s’appuyer sur les mathématiques.
  • Les peintres de la Renaissance peignent des thèmes chrétiens mais, chose nouvelle, ils choisissent aussi de représenter des scènes issues de l’Antiquité et de la mythologie.
  • Les artistes de la Renaissance donnent une nouvelle place à l’Homme, qu’ils valorisent, dans leurs œuvres.
  • Ils multiplient ainsi les portraits et fixent les qualités de l’homme pour la postérité. La ressemblance avec le modèle est essentielle.