Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Résistance, libération et naissance de la Ve République (1940-1958)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La République, de la Résistance à la Libération (1940-1944)

  • Malgré l’installation dans la durée de la IIIe République, il reste encore en France une frange antirépublicaine qui se consolide avec la crise sociale et économique des années 1930.
  • Dès son accession au pouvoir, la politique de Pétain vise à défaire les lois républicaines en France. Il met fin à la République française, remplacée par « l’État français ».
  • Une milice est créée pour suppléer le travail des Allemands. Le 3 octobre 1940, Pétain fait édicter le statut des juifs : ils sont désormais des parias.
  • 76 000 juifs seront déportés sous le gouvernement de Vichy.
  • De manière générale, tous les opposants supposés au régime sont pourchassés.
  • La LVF se bat aux côtés des nazis contre les Soviétiques et les Alliés.
  • Une minorité de Français résiste. Le général de Gaulle lance son appel le 18 juin 1940, et prend la tête des FFL. En 1942, le CFLN s’installe à Alger.
  • Jean Moulin unifie les mouvements de résistance avec la création du CNR en 1943. En 1944, ces mouvements sont regroupés avec les FFI.
  • Le 2 juin 1944, de Gaulle crée le GPRF qui remplace le CFLN. Le GPRF organise les premières élections en 1945. De Gaulle prend le contrepied du régime de Vichy.

1946-1958 : après le traumatisme de Vichy, la IVe République

  • En 1946, les Français font le choix d’un parlement fort, au détriment de l’exécutif. De Gaulle, désavoué, se retire de la politique. C’est la naissance de la IVe République.
  • Sur le plan social, l’État-providence doit assurer le bien-être de tous ses citoyens et protéger les plus faibles (Sécurité sociale, allocations familiales, retraites).
  • L’État intervient directement dans l’économie : c’est le keynésianisme qui est en vigueur. L’État nationalise de nombreuses entreprises comme EDF, GDF, Air France, ou Charbonnage de France entre autres.
  • Le président du Conseil est le chef du gouvernement. Il est investi par une majorité à l’Assemblée nationale. Le président de la République n’a, quant à lui, que peu de pouvoirs. Les députés sont votés à la proportionnelle. Ce type d’élection permet à de très nombreux petits partis politiques d’être représentés à l’Assemblée nationale.
  • Avec 21 gouvernements en 12 ans d’existence, la IVe République est une période de très forte instabilité ministérielle.
  • La IVe République a dû faire face à de très nombreux problèmes au lendemain de la guerre : problèmes économiques et sociaux, guerre froide, décolonisation (Indochine et Algérie).
  • La IVe République a fini par s’effondrer lorsque les difficultés de la guerre d’Algérie ont emporté ce système incapable d’assurer une cohérence politique. Le 13 mai 1958, alors que des militaires prennent le pouvoir à Alger faisant pression pour que Pierre Pfimlin ne soit pas élu président du conseil, de Gaulle est rappelé à la gouvernance de la nation. Il conditionne son retour au changement des institutions et à l’instauration d’une nouvelle république.