Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'émergence du « roi absolu »

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde les vidéos

Introduction :

Dans le royaume de France, la cérémonie du sacre confère au roi son pouvoir. Le roi est l’élu de Dieu. Il incarne la monarchie de droit divin. Il ne doit obéissance à personne et tous les sujets du royaume lui sont soumis.

Du XVIe siècle au début du XVIIIe siècle, François Ier et Henri IV renforcent progressivement le pouvoir royal. Louis XIV, lui, impose l’absolutisme comme forme de gouvernement.

Dans ce cours, nous allons nous intéresser au renforcement progressif du pouvoir royal de François Ier à Louis XIV.

Dans une première partie, nous étudierons la figure d’un prince de la Renaissance, François Ier. Puis, dans une deuxième partie, nous nous intéresserons à Henri IV, le roi qui restaure la monarchie. Enfin, dans une troisième partie, nous nous pencherons sur le monarque absolu, Louis XIV.

De François 1er à Louis XIV - 5e - histoire

François Ier, prince de la Renaissance

François Ier est sacré roi de France le 25 janvier 1515, en la cathédrale de Reims. Il règne sur le royaume de France jusqu’à sa mort, en 1547. Il appartient à la branche des Valois, de la dynastie capétienne.

Un roi-mécène

François Ier est un souverain très cultivé.

Il invite à sa cour de nombreux humanistes et d’illustres artistes italiens, comme Léonard de Vinci.

bannière rappel

Rappel

Les humanistes sont des penseurs du XVe et du XVIe siècle, qui étudient les œuvres de l’Antiquité gréco-romaine. Ils affirment leur confiance en l’être humain, qui selon eux, peut s’élever par la connaissance et l’éducation.

François Ier est un roi-mécène.

François 1er, par Jean Clouet, musée du Louvres, Paris, 1530 François 1er, par Jean Clouet, musée du Louvres, Paris, 1530

Il commande de nombreuses œuvres à des peintres et des sculpteurs italiens, comme Michel-Ange, le Titien et Raphaël. C’est sous son règne que la collection d’œuvres d’art des rois de France commence à se constituer.

bannière rappel

Rappel

Un mécène est une personne qui protège un savant ou un artiste (peintre, sculpteur, écrivain, etc.) en lui commandant des œuvres et en le finançant.

bannière à retenir

À retenir

François Ier s’entoure d’une cour nombreuse avec laquelle il se déplace en permanence. Cette cour, constituée de grands, est le véritable cœur du pouvoir.

bannière definition

Définition

Grands :

Les grands sont les nobles les plus importants du royaume.

Il fait construire des châteaux comme le château de Chambord en s’inspirant de la Renaissance italienne.

Le château de Chambord. Débutée en 1519, sa construction s’est achevée en 1547. Le château est situé dans une forêt, près de Blois Le château de Chambord. Débutée en 1519, sa construction s’est achevée en 1547. Le château est situé dans une forêt, près de Blois.

bannière rappel

Rappel

La « Renaissance » est un mouvement artistique qui, au XVIe et XVIe siècle, s’inspire de l’Antiquité.

Un roi au pouvoir absolu

Le roi assure le gouvernement de son royaume en réunissant très régulièrement son Conseil composé d’hommes d’expérience.

Il reste cependant le maître du jeu politique. Jamais un roi n’a eu un tel pouvoir et François 1er apparaît de plus en plus comme la source unique de l’autorité : personne n’ose le contredire.

Le roi dispose de plus d’argent que n’importe quel duc ou comte, ce qui n’était pas toujours le cas auparavant.

bannière à retenir

À retenir

Ce sont les débuts de la monarchie absolue.

De plus, grâce au concordat de Bologne signé avec le pape en 1516, il peut nommer les évêques et les abbés de son royaume.

  • Le haut-clergé lui est donc soumis.
bannière definition

Définition

Concordat :

Traité entre le pape et un roi.

Pour administrer son royaume, le roi s’entoure d’environ 7 500 officiers royaux.

bannière à retenir

À retenir

Il décide, pour renforcer l’unité de son royaume, d’imposer l’usage du français pour tous les actes administratifs.
C’est l’ordonnance de Villers-Cotterêts.

« Parce que des problèmes sont souvent survenus sur la compréhension des mots latins, nous voulons dorénavant que tous arrêts, registres, enquêtes, contrats, testaments et autres actes de justice soient prononcés, enregistrés et délivrés en français et non autrement. »

Article 11 de l’ordonnance de Villers-Cotterêts, 1539

bannière definition

Définition

Ordonnance :

Loi royale, applicable à tout le royaume.

Un roi puissant qui agrandit le domaine royal

Tout au long de son règne, François Ier agrandit le domaine royal.

En 1515, alors qu’il n’a que vingt ans, il remporte la victoire de Marignan.

Cette victoire italienne lui permet de s’emparer du duché de Milan, néanmoins repris par l’empereur Charles Quint, son grand rival dont les terres encerclent la France.

Pour se protéger, François Ier s’allie au sultan ottoman Soliman le magnifique en 1535.

Henri IV et la restauration de la monarchie

Henri IV, dit Henri le Grand, règne sur le royaume de France de 1589 jusqu’à sa mort, en 1610. Il est alors sacré le 27 février 1594 en la cathédrale de Chartres. C’est le premier souverain de la dynastie capétienne appartenant à la branche des Bourbons.

Buste de Henri IV portant la croix du Saint-Esprit, avant 1622, Château de Versailles Buste de Henri IV portant la croix du Saint-Esprit, avant 1622, Château de Versailles

Un roi pacificateur

Le sacre d’Henri IV intervient dans un contexte particulier.

En effet, depuis 1562, les guerres de religion opposent les catholiques aux protestants.

Les rois de France (Charles IX puis Henri III) ne parviennent pas à mettre fin au conflit et perdent ainsi une grande partie de leur autorité.

Henri de Navarre, protestant, doit se convertir au catholicisme pour se faire accepter par ses sujets catholiques et ainsi succéder à son cousin, Henri III. Il devient roi de France sous le nom d’Henri IV.

Légitimé par sa conversion au catholicisme et son sacre, Henri IV fait une entrée triomphale dans Paris le 22 mars 1594 où il est acclamé par la foule.

L’entrée triomphale d’Henri IV à Paris. Huile sur toile de François Gérard, 1817, château de Versailles L’entrée triomphale d’Henri IV à Paris. Huile sur toile de François Gérard, 1817, château de Versailles

bannière à retenir

À retenir

Le 30 avril 1598, Henri IV signe l’édit de Nantes qui accorde la liberté de culte aux protestants. Ce texte met fin aux guerres de religion entre catholiques et protestants français. La paix revient peu à peu dans le royaume de France.

bannière definition

Définition

Édit :

Un édit est un texte de loi royal qui doit être enregistré par le Parlement de Paris pour être validé.

L’édit de Nantes, signé le 30 avril 1598. Dessin de Jan Luyken, The Proclamation of the Edict of Nantes, fin du XVII<sup>e</sup> siècle, Metropolitan Museum of Art, New York L’édit de Nantes, signé le 30 avril 1598. Dessin de Jan Luyken, The Proclamation of the Edict of Nantes, fin du XVIIe siècle, Metropolitan Museum of Art, New York

Le rétablissement de l’autorité royale et la consolidation de la monarchie absolue

En rétablissant la paix religieuse, Henri IV réunifie le royaume et restaure ainsi l’autorité royale.

Pour gouverner, le roi s’entoure de ministres efficaces. Ce sont ses conseillers. Le plus célèbre d’entre eux est Sully.

Le roi ne convoque plus les États-Généraux. Henri IV consolide ainsi la monarchie absolue.

bannière definition

Définition

États-Généraux :

Les États-Généraux sont, sous l’Ancien Régime, une assemblée convoquée par le roi, qui réunit les représentants des trois ordres du royaume (le clergé, la noblesse et le tiers état) pour le conseiller.

Le règne d’Henri IV est une période de paix et de prospérité pour le royaume. La production agricole augmente, la vie des sujets s’améliore. Henri IV est un roi populaire, mais il est assassiné en 1610 par Ravaillac, un catholique qui n’a pas accepté l’Édit de Nantes.

Assassinat d’Henri IV rue de la Ferronnerie, Horace Castelli. V. Duruy, Histoire populaire de la France, BNF, Paris, 1866 Assassinat d’Henri IV rue de la Ferronnerie, Horace Castelli. V. Duruy, Histoire populaire de la France, BNF, Paris, 1866

Henri IV consolide donc l’autorité monarchique établie par François Ier, mais c’est Louis XIV qui incarnera véritablement l’absolutisme.

Louis XIV, monarque absolu

Louis XIV est sacré roi de France, à l’âge de 16 ans, le 7 juin 1654, dans la cathédrale de Reims. Il règne sur le royaume de France de 1643 jusqu’à sa mort, en 1715. Son règne de 72 ans est le plus long de l’histoire de France. Il appartient à la branche des Bourbons, de la dynastie capétienne.

Un roi de droit divin

À la mort de son père Louis XIII, le jeune Louis XIV n’a que cinq ans.

Sa mère, Anne d’Autriche, assure donc la régence.

bannière definition

Définition

Régence :

Une régence est une période pendant laquelle une personne gouverne le royaume en attendant la majorité du roi.

Elle confie le poste de Premier ministre au Cardinal Mazarin.

À la mort de ce dernier, en 1661, Louis XIV décide de gouverner seul, sans Premier ministre. Il considère qu’il est roi de droit divin, c’est-à-dire par le choix de Dieu, et qu’il est le représentant de Dieu sur Terre.

Il assure donc que son pouvoir est absolu, c’est-à-dire sans limite.

bannière definition

Définition

Monarchie absolue de droit divin :

C’est une monarchie dans laquelle le roi exerce un pouvoir personnel sans partage. Ce pouvoir lui aurait été accordé par Dieu.

Il prend le soleil pour emblème ce qui lui vaudra le surnom de Roi-Soleil.

Louis XIV ou l’apogée de l’absolutisme

Louis XIV s’entoure de conseils et de ministres, mais il prend seul les décisions et n’hésite pas à emprisonner tous ceux qui lui déplaisent.

Il ne tolère aucune opposition. Pour éviter toute tentative de rébellion et soumettre les nobles à son autorité, Louis XIV les attire à Versailles, somptueux château où la cour s’installe en 1682. Il les divertit et leur verse une pension.

Aucun livre ni journal ne peut paraître sans l’autorisation royale. Enfin, le roi surveille les artistes en créant des académies.

bannière definition

Définition

Académies :

Ce sont des associations fondées par l’État, qui regroupent des artistes, des savants, des écrivains.

bannière à retenir

À retenir

Par ailleurs, Louis XIV veut rétablir l’unité de la foi dans son royaume. Dès son arrivée au pouvoir, il persécute les protestants. En 1685, il finit par révoquer l’Édit de Nantes en signant l’Édit de Fontainebleau.

Le culte protestant est interdit. Près de 250 000 protestants quittent alors le royaume.

Un roi guerrier

bannière à retenir

À retenir

Louis XIV est un roi guerrier.

Louis XIV couronné par la Victoire. Tableau de Pierre Mignard, 1692, château de Versailles Louis XIV couronné par la Victoire. Tableau de Pierre Mignard, 1692, château de Versailles

Sur ses 54 ans de règne, le royaume connaît 33 ans de guerre. Louis XIV augmente les effectifs de l’armée et développe la marine.

Il ruine le royaume par ces dépenses militaires.

Néanmoins, toutes ces guerres lui permettent d’agrandir le royaume.

Pour sécuriser ces conquêtes, l’ingénieur et architecte royal Vauban fait fortifier les villes situées près des nouvelles frontières. Ce sont des citadelles, que l’on peut observer sur cette carte.

Le royaume de France au temps de Louis XIV - 5e - histoire

Conclusion :

Au XVIe siècle, François Ier renforce grandement le pouvoir royal. C’est un monarque puissant et éclairé, qui contribue au prestige de la royauté française. De 1562 à 1598, le pouvoir royal est déstabilisé par les guerres de religion.

Henri IV impose alors l’Édit de Nantes et rétablit ainsi l’ordre et la paix en France, ce qui permet au royaume de retrouver sa grandeur. Il consolide l’autorité monarchique établie par François Ier.

Mais c’est Louis XIV qui impose véritablement l’absolutisme. Portant à leur terme les efforts de ses prédécesseurs, le Roi soleil devient donc un monarque absolu de droit divin qui gouverne seul.