Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'individu, la société, la politique

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

L’individu dans les genres de l’argumentation

  • L’étude de l’individu chez les écrivains passe d’abord par la tentative de se peindre soi-même.
  • Au XVIe siècle, Montaigne se cherche à travers ses multiples textes argumentatifs sur la nature humaine. Sa démarche est en ce sens représentative de l’humanisme.
  • La peinture de soi sert aussi d’autojustification. C’est le cas avec les Confessions de Rousseau. En partant de son cas particulier, Rousseau tend à montrer la nature imparfaite de chaque individu.
  • L’autoportrait prend en ce sens une valeur argumentative.

Le rapport de l’Homme à sa communauté

  • Les auteurs d’utopies ont pour ambition d’imaginer une société dans laquelle l’Homme pourrait s’épanouir (abbaye de Thélème dans Gargantua, Supplément au voyage de Bougainville).
  • Au XIXe siècle, les écrivains tentent de repenser l’espace urbain (La journée d’un journaliste américain en 2889).
  • À travers la littérature moraliste, des écrivains comme La Bruyère ou La Rochefoucauld décrivent les vices des Hommes pour tenter de les transformer.
  • La littérature est aussi le reflet des désaccords entre l’Homme et la société, et du fossé qui peut se creuser entre l’individu et les mœurs d’une communauté (Les Choses).

La réflexion politique

  • Des écrivains comme Hugo ou Lamartine ont eu des carrières politiques et ont écrit pour tenter d’agir sur la politique, pour dénoncer les inégalités, l’intolérance, l’inhumanité (L’Encyclopédie).
  • L’engagement d’Émile Zola par exemple (J’accuse) dans l’affaire Dreyfus sera un des élément qui permettra la réhabilitation du soldat.
  • Argumenter, c’est aussi s’indigner face aux valeurs véhiculées par les sociétés et les différentes politiques internationales (Claude Lévi-Strauss et sa dénonciation de l’ethnocentrisme).