Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les débuts de la IIIe République

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La naissance de la IIIe République

  • La IIIe République naît dans un contexte de guerre : depuis juillet 1870, la France est en guerre contre la Prusse.
  • Napoléon III capitule le 2 septembre 1870, à Sedan.
  • À Paris, des républicains décident de former un gouvernement de défense nationale qui proclame la République le 4 septembre 1870.
  • L’armistice est signé en janvier 1871.
  • Février 1871 : élection d'une nouvelle Assemblée Nationale, Adolphe Thiers devient le premier président de la IIIe République.
  • Début du mouvement de la Commune suite à l’entrée des Prussiens dans Paris.
  • Les revendications des parisiens en 1871 portent sur les salaires, les conditions de travail et le droit de grève.
  • Mai 1871 : la répression de la Commune par Adolphe Thiers, aidé des Prussiens, est violente : plus de 20 000 morts et des milliers de prisonniers.
  • C’est la « semaine sanglante ».
  • Les traités sont signés avec la Prusse et la France perd l’Alsace et la Lorraine.
  • Il existe encore en France, et tout au long du XIXe siècle, de fervents défenseurs de la monarchie : les conservateurs.
  • En 1973, ils parviennent à prendre le pouvoir à l’Assemblée, mais leur projet de restauration échoue suite à un sursaut républicain.

Valeurs et symboles, une refonte républicaine

  • En 1875 sont votées trois lois constitutionnelles qui définissent légalement la IIIe République :
  • le président de la République est élu pour sept ans au suffrage indirect ;
  • le pouvoir est entre les mains des parlementaires réunis en une Chambre des députés et un Sénat ;
  • la Chambre des députés est dominée par le président du Conseil.
  • C’est donc un régime de type parlementaire.
  • La Marseillaise est choisie comme hymne national et le drapeau bleu blanc rouge est officiellement adopté.
  • En 1880, le 14 juillet, date de la prise de la Bastille, est déclaré fête nationale.
  • Les lois de 1881 rendent à la presse sa totale liberté d’expression.
  • Entre 1881 et 1882, Jules Ferry rend l’école laïque, gratuite et obligatoire.
  • 1905 : le service militaire devient obligatoire.

Une république mise à l’épreuve

La gauche radicale, héritière de la Commune de Paris, s’oppose à la droite conservatrice et monarchique.

  • À la fin des années 1880, le général Boulanger parvient à rassembler ces deux courants : c’est le Boulangisme.
  • Sa popularité est telle qu’il manque de peu de renverser la République.
  • La deuxième crise, qui est aussi la plus violente, éclate en 1894. C’est l’affaire Dreyfus, qui révèle l’antisémitisme français.
  • La République mène une politique violemment anticléricale.
  • 1905 : loi de séparation des Églises et de l’État.
  • La France devient une République laïque.