Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Martin Luther et le protestantisme

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Le contexte de la réforme

  • Le salut : la société occidentale traverse une période d’angoisse au XIVe et au XVe siècle, due aux nombreuses guerres et épidémies (par exemple la peste noire entre 1347 et 1352).
  • La question du salut devient primordiale, et cette angoisse est très représentée dans les œuvres d’art (danses macabres).
  • Indulgences : le commerce des indulgences se développe. Payer un prêtre pour réduire son temps au purgatoire est un parfait mélange entre domaine spirituel et domaine temporel.
  • Les papes : 1378, Grand schisme d’Occident (deux papes), et division de Rome en 1409 (3 papes).
  • Imprimerie : révolution de la culture médiévale avec la mise au point de l’imprimerie par Gutenberg en 1453. Des réformateurs vont alors traduire la Bible en « langue vulgaire » et appeler le peuple à se la réapproprier (exégèse).
  • Humanistes : groupe d’intellectuels qui se forme autour de la réinterprétation des textes anciens.

La réforme de Luther

  • Jean Hus et John Wyclif avaient déjà essayé de se dresser contre l’Église. Cette rébellion a été violemment réprimée.
  • 1483 : naissance de Martin Luther en Allemagne. Lorsqu’il devient moine, il affirme que le paradis ne se gagne que par la pureté de la foi et non par des actes matériels.
  • 1517 : rupture officielle. Luther s’oppose au pape, et ses 95 thèses se diffusent rapidement dans toute l’Europe grâce à l’imprimerie.
  • La papauté excommunie Luther en 1520, mais le mouvement réformiste est lancé.
  • 1530 : publication de la Confession d’Ausgbourg avec Philippe Mélenchthon, qui fixe la doctrine luthérienne :
  • la liturgie est modifiée, les prières en langue allemande également ;
  • le culte des saints, des reliques, et le commerce des indulgences sont bannis ;
  • Luther s’occupe également de problèmes théologiques complexes.

La diffusion du protestantisme en Europe

  • 1526 : les doctrines de Luther sont adoptées par de nombreux princes du Saint-Empire romain germanique, qui deviendra le foyer central du protestantisme. Ces princes ont été qualifiées de « princes protestants » par leurs opposants. Le terme de protestantisme est resté.
  • Calvinisme : en 1530, une ramification du luthéranisme apparaît avec Jean Calvin, un humaniste. Le calvinisme se distingue du luthéranisme autour de l’idée de prédestination. Le calvinisme se développe en Suisse, dans le sud de la France et en Écosse.
  • Anglicanisme : naissance de l’anglicanisme (mélange entre protestantisme et catholicisme), suite au divorce d’Henri VIII et Catherine d’Aragon. Henry VIII devient un concurrent direct de la papauté.
  • Réaction de l’Église catholique : condamnation totale du protestantisme (arrestations et condamnations à mort).
  • Mais face à la diffusion massive des idées du protestantisme, le pape décide de réformer l’Église de l’intérieur : création de l’ordre des jésuites par exemple (pour récupérer les terres protestantes et évangéliser), qui s’inscrit dans le cadre de la Réforme catholique (ou Contre-Réforme), définie en 1563 lors du concile de Trente.
  • La Réforme anglicane et la Contre-Réforme divisent profondément l’Europe. À la fin du XVIe siècle, des guerres civiles éclatent dans toute l’Europe. En 1572, des milliers de protestants seront tués lors du massacre de la Saint-Barthélemy.