Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Genèse et affirmation des régimes totalitaires

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

L’aventure du totalitarisme en Europe

  • Les trois régimes totalitaires sont issus de la déflagration de la guerre de 1914-1918. C’est le choc de cette guerre qui a engendré ces régimes.
  • La révolution russe de 1917 met en place le régime communiste.
  • L’Italie ne s’est pas remise de sa victoire « volée » et de son traumatisme et en 1922, Mussolini prend le pouvoir de manière démocratique.
  • Si Hitler n’arrive au pouvoir qu’en 1933, ce sont les conséquences du traité de Versailles pour l'Allemagne, puis de la crise économique de 1929, qui lui ont permis à de prendre le pouvoir, lui aussi de manière démocratique.
  • Le totalitarisme c’est la volonté de contrôler totalement la population dans la sphère publique et dans la sphère privée. Les 3 régimes totalitaires impliquent : une figure du chef charismatique et guide du peuple, un parti unique (parti fasciste, NSADP et parti blochévik), une police politique (l’OVRA, la Gestapo et le NKVD puis KGB) et une jeunesse strictement encadrée et formatée (jeunesses hitlériennes, fascistes et communistes).
  • Dans ces régimes, la répression est constante (camps de concentration, goulags).

De nouveaux régimes aux idéologies singulières

  • Le nazisme est basé sur la hiérarchie des races. En 1935, les lois de Nuremberg placent les juifs allemands en dehors de la citoyenneté et de la loi. En novembre 1938, la « nuit de cristal », est le théâtre d’une persécution violente de la communauté juive allemande. En 1942, la « solution finale », qui vise à éliminer le peuple juif de toute l’Europe est mise en place.
  • Le fascisme italien se base sur le nationalisme et la gloire passée de l’Empire romain. Mais la dimension raciste n’est pas aussi forte qu’en Allemagne.
  • Le stalinisme se base sur une lecture du marxisme. L’idée est de fonder une société sans classes sociales : l’ennemi est le capitalisme. Tout est collectivisé, étatisé, et le parti communiste est le seul à pouvoir donner un cap à la société toute entière. Au nom de l’égalité sociale on a éliminé des millions de personnes. Il n’y a pas ici d’idéologie raciste ni impérialiste. À terme, le but est d’instaurer le communisme sur la planète entière.
  • Le système économique de chaque état totalitaire est différent : capitalisme en Allemagne et en Italie, communisme en URSS.
  • L’armée chez les nazis et les fascistes représente le côté guerrier et expansionniste des régimes. L’armée rouge, en URSS, est un pilier du régime, mais n’a pas de valeur guerrière véhiculée par le régime, sauf dans le contexte particulier de la guerre froide.