Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Argumenter au XVIIIe siècle

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les œuvres non fictionnelles : essais et traités philosophiques

  • L’auteur d’une telle œuvre a recours à l’argumentation directe, et parle en son nom.
  • Certaines œuvres cherchent à persuader.
  • L’essai utilise beaucoup ces procédés, comme dans le Dictionnaire philosophiqueVoltaire parvient à faire admettre la légitimité de son combat, à travers l’utilisation du registre ironique ou polémique.
  • D’autres œuvres cherchent à convaincre. Le genre et le registre employés peuvent être qualifiés de didactiques.
  • Les Lumières utilisent ce procédé dans leurs nombreux traités philosophiques, comme dans De l’Esprit des lois de Montesquieu.

L’exemple de l’Encyclopédie

  • L’Encyclopédie est probablement l’entreprise intellectuelle la plus ambitieuse et importante du XVIIIe siècle.
  • Les grands philosophes des Lumières y ont tous participé, et on compte environ 250 contributeurs.
  • La publication de l’ouvrage s’est faite entre 1751 et 1772, et compte 17 volumes de traités théoriques, et 11 volumes d’illustrations techniques.
  • L’objectif des Lumières n’est donc pas seulement de collecter les savoirs et les techniques.
  • En effet, cette entreprise poursuit une intention clairement politique. Dans son « Discours préliminaire », d’Alembert explique qu’un lien direct existe entre le progrès des connaissances et le progrès social.
  • Le bilan des savoirs doit permettre de diffuser les lumières de la raison et de contribuer au bonheur des peuples en combattant l’intolérance, les superstitions et le despotisme. Cette dimension contestataire fait que dès 1752 les Jésuites obtiennent l’interdiction des deux premiers volumes de l’Encyclopédie.
  • À partir de 1766, Diderot est contraint de publier les dix derniers volumes à l’étranger, pour lutter contre la censure.

Les œuvres de fiction : le roman et le conte

  • Dans l’œuvre argumentative de fiction, l’auteur ne parle pas en son nom, mais utilise un narrateur.
  • Les actions et les discours de ses personnages représentent implicitement les thèses défendues, les opinons et les comportements qu’il condamne.
  • Le genre romanesque se prête bien à ce procédé et a souvent été utilisé par les Lumières. Ils plaisaient à leurs lecteurs, et dissimulaient leurs critiques de l’Église et de la monarchie.
  • Cette dimension critique s’illustre dans le roman épistolaire les Lettres persanes, publié anonymement par Montesquieu à Amsterdam en 1721. L’auteur y compose une satire virulente des mœurs et des institutions françaises.
  • On peut parler aussi du conte philosophique dont on peut dire que Voltaire est l’inventeur. Candide ou l’Optimisme en est l’exemple le plus célèbre.