Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Le conflit israélo-palestinien de 1947 à nos jours

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Les origines

  • 1917 : déclaration Balfour. Après la Première Guerre mondiale, l’Empire ottoman perd la Palestine au profit des Britanniques, ce qui permet l’arrivée des premiers colons juifs au détriment des palestiniens.
  • 1945 : suite à la victoire des Alliés, des milliers de juifs rescapés veulent s’installer en Palestine.
  • 1947 : l’ONU décide d’un plan de partage entre un État israélien et un État palestinien. Jérusalem devient une capitale internationale administrée par l’ONU. Le découpage ne verra jamais le jour car le plan est refusé par les arabes.
  • 14 mai 1948 : suite au départ des Britanniques, Israël déclare son indépendance et les États arabes voisins l’envahissent.
  • 1948-1949 : première guerre israélo-arabe : Israël en sort vainqueur et étend son territoire. C’est la Nakba pour les Palestiniens, avec l’exode de plus de 700 000 arabes.
  • 1967 : Guerre des Six jours : Israël agrandit encore son territoire, et Jérusalem devient sa capitale. L’ONU vote la résolution 242, qui n’est toujours pas appliquée aujourd‘hui.
  • 1968 : l’OLP lance une lutte armée pour empêcher l’État d’Israël de reprendre la Palestine.

Conflits et espoirs de paix

  • 1973 : guerre du Kippour, déclenchée par les pays arabes. Succès de l’armée israélienne grâce à l’aide de son allié américain.
  • 1978 : signature des Accords de Camp David, traité de paix entre l’Égypte et Israël. Anouar el-Sadate, président égyptien, sera vu comme un traitre, et assassiné en 1981.
  • En parallèle, l’OLP se lance dans la lutte armée, avec des actions à l’international et contre Israël.
  • 1982 : pour faire cesser l’OLP et accroitre son hégémonie, Israël envahit le Liban et y reste trois ans, marqués par les massacres de Sabra et Chatila.
  • L’OLP change par la suite de stratégie et abandonne la lutte armée, qui est reprise par les extrémistes palestiniens islamistes qui font leur apparition sous le nom du Hamas.
  • 1987 : première « intifada », aussi appelée « guerre des pierres ». Révolte civile des palestiniens contre les soldats israéliens.
  • 1993 : accords d’Oslo dont la déclaration de principe est signée à Washington par le premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le président de l’autorité palestinienne Yasser Arafat, sous l’égide d’un autre président Américain, le démocrate Bill Clinton.
  • 1994 : assassinat de Rabin par des extrémistes juifs. Remise en cause des accords, et la Palestine replonge dans la violence. Les extrémistes du Hamas prennent le contrôle de la bande de Gaza. S’ensuit une série d’attentats palestiniens sur les populations israéliennes.
  • Les Israéliens poursuivent la colonisation du territoire palestinien, c’est le déclenchement d’une nouvelle intifada qui durera plusieurs années et fera de nombreuses victimes.

Le conflit à l’heure actuelle

  • Aujourd’hui, Israël continue sa politique de colonisation, ce qui ferme la porte à toute négociation pour les autorités palestiniennes. Le mur de 800 kilomètres qui sépare l’État d’Israël des territoires palestiniens est un autre point de discorde. On assiste à une radicalisation du conflit.
  • Israël est condamné par l’ONU mais les tentatives plus contraignantes pour Israël sont bloquées par le droit de véto des États-Unis au conseil de sécurité.
  • Le Hamas a gagné les élections dans la bande de Gaza en 2007. En réponse à la montée en puissance de l’organisation, l’armée israélienne lance en 2008 l’opération « plomb durci ».
  • L’autorité palestinienne se lance dans une bataille juridique auprès des institutions internationales pour être reconnu comme État à part entière. Première victoire de taille, l’ONU accorde un statut « d’État observateur » aux palestiniens en 2012.