Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'argumentation, du XVIe siècle à nos jours

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Argumenter, c’est défendre, réfuter ou discuter une thèse, une opinion, un point de vue. L’argumentation se retrouve dans la vie de tous les jours, dans les médias, en politique, en littérature… On distingue deux formes d’argumentation en littérature. La première est l’argumentation directe, quand un auteur s’implique personnellement dans son raisonnement et fait passer un message explicite. C’est le type d’argumentation que l’on retrouve dans un essai, un discours ou un traité.

Elle est appelée argumentation « indirecte » ou « implicite » lorsque un auteur utilise la fiction littéraire pour faire passer son message ou sa thèse. Dès lors, on peut dire que tous les genres littéraires sont potentiellement argumentatifs, car ils défendent tous un point de vue de manière directe ou par le biais de la narration.

L’argumentation au XVIe siècle

La Renaissance se distingue du Moyen Âge par une façon de penser plus libre et novatrice. Le genre argumentatif à la mode à l’époque est l’essai.

bannière definition

Définition

L’essai :

L’essai, genre par excellence de l’argumentation directe, est un texte de réflexion en prose à la première personne qui se construit au fur et à mesure de la pensée de l’auteur. Il n’a donc pas de contraintes sur le plan de la forme : le texte est de longueur variable, sa forme est libre et il peut défendre n’importe quel point de vue. L’essai défend explicitement la thèse d’un auteur par des arguments illustrés d’exemples précis.

Défense et Illustration de la langue française (1549) est un classique du genre au XVIe siècle. C’est l’œuvre de Joachim Du Bellay, l’un des sept poètes du groupe de la Pléiade, qui défend sa vision de la poésie contre les modèles traditionnels. Il souhaite que la langue française, qui remplace depuis peu le latin, soit enrichie par le réemploi de mots anciens et par l’invention de nouveaux mots. On appelle ce type d’essai un manifeste.

bannière definition

Définition

Manifeste :

Un manifeste est la déclaration dans laquelle les représentants d’un mouvement, d’un groupe ou un auteur seul présentent leurs conceptions artistiques.

Alt Michel de Montaigne Michel de Montaigne

Mais on considère que c’est Michel de Montaigne qui a réellement inventé ce type de texte avec ses Essais, une œuvre écrite en trois volumes entre 1580 et 1592. Dans cet ouvrage monumental, fait de multiples digressions et retours en arrière, Montaigne porte un regard critique sur la société de son temps en s’appuyant sur la lecture des textes anciens et sur ce qu’il a vu lors de ses nombreux voyages. Les Essais ont un caractère extrêmement vivant et varié, traitant à la fois des thèmes de la religion, de la culture, de la politique et de l’Histoire.

L’argumentation au XVIIe et au XVIIIe siècle

Au XVIIe siècle domine ce qu’on appelle le courant du classicisme.

bannière definition

Définition

Classicisme :

C’est un mouvement qui, dans la lignée de l’humanisme, considère l’Antiquité comme un modèle de perfection. Pour imiter les anciens, les œuvres classiques doivent s’appuyer sur la raison et l’intellect mais aussi sur l’esthétisme et le plaisir du lecteur.

bannière à retenir

À retenir

Les genres de l’argumentation au XVIIe siècle ont donc pour fonction de plaire et d’instruire.

Les auteurs vont par conséquent avoir recours à des formes détournées pour faire passer leurs idées, comme l’apologue, le conte, la maxime ou encore le portrait.

bannière definition

Définition

Apologue :

L’apologue est un récit qui délivre une morale explicite ou implicite au lecteur.

Alt Jean de La Fontaine Jean de La Fontaine

La fable en est la forme la plus connue et le maître de ce genre est Jean de La Fontaine. À travers des récits plaisants et vivants mettant en scène des animaux, le poète fait la satire indirecte de la cour royale. La morale se fait le plus souvent au présent de vérité générale pour témoigner des défauts des puissants comme de lois universelles.

On la retrouve au début du texte, à la fin, mais elle peut tout aussi bien manquer à l’appel : dans ce cas le lecteur est invité à la créer lui-même. On peut utiliser en exemple la fameuse fable de « La Cigale et la fourmi ». Dans cette dernière, il n’y a pas de morale explicite, car La Fontaine compte sur le lecteur pour déduire de lui-même la leçon à tirer d’un tel apologue.

bannière definition

Définition

Le conte :

Il s’agit d’un autre genre d’apologue, plus populaire et destiné à l’origine à être lu à haute voix. C’est un récit merveilleux peuplé de personnages féeriques et magiques.

Alt Charles Perrault Charles Perrault

Ce genre a été popularisé par Charles Perrault en 1697 avec les Contes de ma mère l’Oye, également connus sous le titre d’Histoires ou Contes du temps passé. Beaucoup de ces contes sont restés célèbres, comme « La Belle au bois dormant », « Le Petit chaperon rouge », « La Barbe-bleue », ou encore « Cendrillon ».

Dans ce dernier récit, il donne une leçon de courage et de travail sur soi au lecteur, et rend hommage à l’importance de l’éducation dès la naissance à travers la figure de la marraine de Cendrillon. Dans « Le Petit Chaperon rouge » , le conteur met en garde contre les flatteurs et les séducteurs très fréquents dans le milieu superficiel de la cour royale.

bannière à retenir

À retenir

Par le biais d’histoires simples et plaisantes, destinées à la fois aux plus jeunes et aux plus érudits, les écrivains du XVIIe parviennent à critiquer efficacement leur société sans être inquiétés par la censure.

bannière definition

Définition

La maxime et le portrait :

Ce sont des textes brefs et percutants à visée moraliste, généralement écrits au présent de vérité générale, et destinés à être lus dans les salons mondains.

Alt La Rochefoucauld (à gauche) et La Bruyère (à droite) La Rochefoucauld (à gauche) et La Bruyère (à droite)

Le texte bref est mis au goût du jour au XVIIe siècle par des auteurs comme La Bruyère et La Rochefoucauld. Il dénonce généralement les injustices sociales et les mœurs de la Cour. La Bruyère a par exemple été un fin observateur des seigneurs de son temps. Il témoigne dans Les Caractères, publiés en 1688, de la comédie humaine et sociale de la cour royale. Dans le chapitre « Des jugements » par exemple, il condamne avec verve le conformisme et la superficialité des gens de cour :

« Il faut faire comme les autres : maxime suspecte, qui signifie presque toujours : il faut mal faire dès qu’on l’étend au-delà de ces choses purement extérieures qui n’ont point de suite, qui dépendent de l’usage, de la mode ou des bienséances. »

L’argumentation au XVIIIe  siècle

bannière à retenir

À retenir

À l’époque des Lumières, les auteurs remettent en question les bases politiques et religieuses de la société française en s’appuyant sur des genres argumentatifs très variés.

bannière definition

Définition

L’article de dictionnaire, d’encyclopédie ou de presse :

Il propose à travers une démarche en apparence didactique un support argumentatif et polémique prisé au XVIIIe siècle.

L’Encyclopédie de Diderot est la plus grande œuvre des Lumières. Elle entend lutter contre l’obscurantisme en vulgarisant les connaissances dans tous les domaines du savoir. Elle est composée de 60 000 articles écrits par plus de 200 collaborateurs et traite de sujets extrêmement divers.

Alt Voltaire Voltaire

Voltaire est un philosophe des Lumières. Ses œuvres ont toujours été au service des idées. Son Dictionnaire philosophique portatif, publié en 1764, ne déroge pas à la règle. En apparence didactiques et ludiques par l’aspect portatif du dictionnaire, ses articles sont loin d’être neutres et traitent avec recul critique et ironie d’un certain nombre de sujets. L’article « Torture », par exemple, dénonce cette pratique courante et banalisée par l’Église au XVIIIe siècle et plus précisément celle du Chevalier de La Barre en 1766, torturé pour blasphème et sacrilège.

C’est également au XVIIIe siècle qu’apparaît le conte philosophique.

bannière definition

Définition

Conte philosophique :

C’est un genre qui mêle la dimension merveilleuse du conte et la réflexion. C’est un récit fictif et plaisant qui livre un enseignement moral et philosophique et qui s’appuie sur la raison mais aussi sur l’imagination du lecteur.

L’auteur par excellence du conte philosophique est sans conteste Voltaire, avec des œuvres comme Zadig, Micromégas ou encore Candide, dans lequel il dénonce l’optimisme et le fanatisme religieux. Candide est un jeune homme naïf et optimiste, convaincu par son acolyte Pangloss que «tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ». Le déchaînement virulent des hommes et de la nature contre lui et ses amis lui feront vite se rendre compte de la nature du monde et de l’importance de cultiver son esprit critique pour mieux vivre.

  • Le siècle des Lumières remet au goût du jour le genre de l’utopie qu’il emprunte aux humanistes de la Renaissance.
bannière definition

Définition

Utopie :

Ce terme vient du grec ou et topos qui signifient « le lieu qui n’existe pas ». L’utopie est un récit complet ou un extrait de texte qui met en scène un univers idéal sur le plan social et politique, et qui permet de porter un regard critique implicite sur le monde réel.

Alt Montesquieu Montesquieu

Montesquieu écrit en 1721 Les Lettres persanes, un roman épistolaire où deux persans correspondent et racontent leur voyage à travers l’Europe. L’un deux dépeint durant trois lettres successives le peuple antique des Troglodytes. Ce peuple vit en autarcie, à travers la vertu, la famille, et le travail de la terre, en faisant rimer religion et bonheurs simples. La description de ce peuple utopique permet à Montesquieu de porter un regard critique envers la société dans laquelle il vit.

  • Mais les philosophes des Lumières usent aussi de l’essai qui se décline à l’époque sous plusieurs formes, d’abord sous la forme du pamphlet.
bannière definition

Définition

Pamphlet :

Récit bref à visée satirique et critique, qui tourne en ridicule pour mieux critiquer une institution ou une personne.

  • De l’Esprit des lois (1748), de Montesquieu, contient un célèbre pamphlet intitulé « De l’esclavage des nègres » dans lequel il reprend un à un les arguments des esclavagistes pour mieux les dénoncer.
bannière definition

Définition

Le traité ou discours :

C’est une autre forme d’essai. C’est un texte très complet d’enseignement didactique visant la rigueur scientifique.

  • Le Traité sur la tolérance de Voltaire publié en 1763 ou le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes de Rousseau, datant de 1755, sont des succès du genre au XVIIIe.

L’argumentation au XIXe et au XXe siècle

bannière à retenir

À retenir

Au XIXe siècle, l’argumentation est davantage indirecte et disséminée au sein d’une œuvre.

Les auteurs délivrent leurs messages et dénoncent les mœurs contemporaines le plus souvent par le biais de récits réalistes comme le font Balzac et Zola. Balzac par exemple dans sa Comédie Humaine, fresque de plus de 90 romans et qui recense plus de 2 000 personnages, dénonce les mœurs et les vices de la nature humaine par la description réaliste de sa société. Au XXe siècle, les codes littéraires sont remis en question. Les genres se mélangent et donnent des œuvres originales et plus souples.

  • Les essayistes vont par exemple mélanger narration et réflexion dans une même œuvre, ou encore écriture autobiographique et argumentative.

Alt Albert Camus Albert Camus

C’est le cas de d’Albert Camus dans L’envers et l’endroit, qui mêle ses souvenirs d’enfance à cinq petits essais de réflexion.

  • Au XXe et au XXIe siècle fleurissent également des ouvrages de science-fiction, notamment des contre-utopies.
bannière definition

Définition

Contre-utopies :

Elles présentent des mondes détruits par la volonté de perfection sociale de leurs dirigeants.

On peut prendre pour exemple Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley, publié lors de la montée du nazisme en Allemagne, et qui souligne les conséquences catastrophiques de l’eugénisme sur sa société futuriste.

Conclusion :

Chaque genre littéraire s’est donc inscrit dans l’actualité de son époque. Dans les genres de l’argumentation directe on retrouve la maxime, l’essai, le pamphlet, le traité, le discours et l’article de presse. La fable, le conte - philosophique ou non - l’utopie, l’article de dictionnaire et certaines œuvres romanesques engagées font partie des genres argumentatifs indirects.

L’objectif de la littérature argumentative, que ce soit de manière explicite à travers une démonstration pure ou par le biais du divertissement, est de remettre en question les acquis d’une société en mutation, de corriger les travers des peuples et d’envisager pour eux un monde meilleur.