Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Sujet bac ES - Annale SES 2011 - spécialité
Fiche annale

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

SESSION 2011

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

Enseignement de spécialité

Série : ES

Durée de l’épreuve : 1 heure – Coefficient : 2

L’usage de la calculatrice est interdit.

Le candidat traitera, au choix, l’un des deux sujets suivants :

SUJET A

Ce sujet comporte deux documents.

THÈME DU PROGRAMME :

Échange international et croissance

DOCUMENT 1

Il apparaît donc qu'un pays bénéficiant d'avantages considérables en matière de machines et de savoir-faire, capable donc de fabriquer des marchandises avec beaucoup moins de travail que ses voisins, peut, en échange de ces marchandises, importer une partie de la quantité de blé nécessaire à sa consommation ; et ce, même si sa terre est plus fertile et peut produire le blé en employant moins de travail que dans le pays d'où il l'importe. Supposons deux hommes fabriquant chacun des chaussures et des chapeaux, et dont l'un dépasserait l'autre dans les deux emplois ; mais supposons que sa supériorité ne soit que d'un cinquième (20 pour cent) dans la fabrication de chapeaux, et d'un tiers (33 pour cent) dans la fabrication de chaussures. Ne serait-il pas dans l’intérêt des deux que l’individu le plus compétitif se consacre exclusivement à la fabrication de chaussures, et le moins compétitif, à la fabrication de chapeaux ?

Source : D. RICARDO, Des principes de l'économie politique et de l'impôt, Flammarion, 1992 [première édition 1817].

DOCUMENT 2

La Chine est devenue en 2009 le premier exportateur mondial devant l'Allemagne. Cette formidable ascension commerciale a été portée par une rapide diversification des exportations. Initialement positionnée sur le marché mondial des produits à faible intensité technologique (textiles, jouets), la Chine a effectué une percée foudroyante sur le marché mondial des produits électroniques et informatiques au début des années 1990. […]

Ainsi, les exportations chinoises proviennent-elles pour moitié environ d'opérations d'assemblage qui consistent à transformer, pour les réexporter, des intrants1 importés hors droit de douanes. […] Ce commerce d'assemblage, qui assure l'essentiel des exportations de haute technologie, est très largement (à plus de 80 %) aux mains d'entreprises à capital étranger.

Source : G. GAULIER, « Chine : fin du modèle de croissance extravertie », La lettre du CEPII, n° 298, 21 avril 2010.

1 produits semi-finis

QUESTIONS

1) À l’aide de vos connaissances et du document 1, vous présenterez la théorie des avantages comparatifs de Ricardo.

(9 points)

2) Expliquez le passage souligné.

(5 points)

3) La spécialisation de la Chine dans l’exportation des produits électroniques et informatiques présentée dans le document 2 est-elle conforme à la théorie de Ricardo ?

(6 points)

SUJET B

Ce sujet comporte un document.

THÈME DU PROGRAMME :

La rationalisation des activités sociales

DOCUMENT

Une recherche scientifique rationnelle, systématique et spécialisée, un corps de spécialistes exercés n’ont existé nulle part ailleurs à un degré approchant l’importance prédominante qu’ils revêtent dans notre culture. C’est vrai avant tout du bureaucrate spécialisé, pierre angulaire de l’État et de l’économie modernes en Occident. […]

À aucune autre époque, ni dans aucune autre contrée, on n’aura éprouvé à ce point combien l’existence sociale tout entière, sous ses aspects politiques, techniques, économiques, dépend inévitablement, totalement, d’une organisation de bureaucrates spécialisés et compétents. Les tâches majeures de la vie quotidienne sont entre les mains de bureaucrates qualifiés sur le plan technique et commercial, et surtout de fonctionnaires de l’État qualifiés sur le plan juridique […]

Tout cela est également vrai de la puissance la plus décisive de notre vie moderne : le capitalisme.

La « soif d’acquérir », « la recherche de profit », de l’argent, de la plus grande quantité d’argent possible, n’ont en eux-mêmes rien à voir avec le capitalisme. Garçons de cafés, médecins, cochers, artistes, cocottes, fonctionnaires vénaux, soldats, voleurs, croisés, piliers de tripots, mendiants, tous peuvent être possédés de cette même soif - comme ont pu l’être ou l’ont été des gens de conditions variées à toutes les époques et en tous lieux, partout où existent ou ont existé d’une façon quelconque les conditions objectives de cet état de choses. […] L’avidité d’un gain sans limite n’implique en rien le capitalisme, bien moins encore son « esprit ». Le capitalisme s’identifierait plutôt avec la domination, à tout le moins avec la modération rationnelle de cette impulsion irrationnelle. Mais il est vrai que le capitalisme est identique à la recherche de profit, d’un profit toujours renouvelé, dans une entreprise continue, rationnelle et capitaliste - il est recherche de rentabilité. Il y est obligé. Là où toute l’économie est soumise à l’ordre capitaliste, une entreprise capitaliste individuelle qui ne serait pas animée par la recherche de la rentabilité serait condamnée à disparaître.

Source : M. WEBER, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, Plon, Agora, Presses Pocket, 1964 [1re édition : 1905].

QUESTIONS

1) À partir de vos connaissances et du document, vous présenterez la thèse de la rationalisation des activités sociales selon Max Weber.

(9 points)

2) Expliquez la phrase soulignée.

(5 points)

3) Montrez à l’aide d’un exemple que l’organisation bureaucratique n’est pas forcément une organisation rationnelle.

(6 points)